Responsive image

Préparatifs de la Can féminine: les agences de voyage à petites foulées

Sports
Mireille ONANA MEBENGA | 08-11-2016 08:16

Après deux rencontres entre autorités des transports et promoteurs de compagnies, on attend.
 
Malgré l’imminence du début de la coupe d’Afrique des Nations (Can) de football féminin, côté compagnies de transport, les choses ne semblent pas encore démarrer, s’agissant d’un éventuel dispositif spécial. Dans quelques agences de voyage visitées à Douala, c’est la même atmosphère : pas d’effervescence particulière, rien ne présage un événement de grande envergure dans les prochains jours dans notre pays. Selon des informations obtenues, les promoteurs ne savent pas si leurs agences seront sollicitées ou pas, ni encore par quel moyen les inconditionnels du ballon rond vont effectuer des déplacements entre les régions du Sud-Ouest et  du Littoral.
De source bien introduite, les promoteurs des agences avaient été conviés, il y a quelque temps, à deux rencontres. La première, avec des responsables en charge des transports et la deuxième avec les autorités locales. Depuis lors, plus rien. Pour un chef d’agence rencontré à Akwa, le problème ne se pose pas à leur niveau. Si jamais son agence est sollicitée par les autorités camerounaises pour transporter des personnes de Douala à Limbe – où va se dérouler une partie de  la compétition –, il assure que sa compagnie est prête, et ses bus en bon état.
Un de ses collègues et concurrents a expliqué, quant à lui, que des réunions se tiennent en interne depuis le début de la semaine dernière. Ces rencontres ont pour but de donner des consignes pratiques aux personnels en cas de besoin, et de vérifier l’état des véhicules. « Il ne faut pas que nous soyons surpris à quelques jours de cette importante compétition, il est nécessaire que nous soyons prêts, si nos bus sont sollicités pour assurer le transport entre les deux villes ». Pour le moment, l’activité se poursuit comme d’habitude, les voyageurs sont toujours aussi nombreux et les bus continuent de relier Douala et Yaoundé. En attendant…
 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Should Widowhood Rites Be Suppressed?

Societe
Emmanuel KENDEMEH | 28-05-2017 23:25 | 0 0

There is debate on many societal circles with arguments for and against the suppression of widowhood rites

 

As society keeps on evolving with globalization being a new mode of life, there is heated argument related to the relevance  of many aspects of the culture,&n ...
Lire la suite

Au nom de la dignité humaine

Societe
Jean Francis BELIBI | 28-05-2017 23:23 | 0 0

La seule évocation du rite de veuvage suscite une humeur noire aujourd’hui tant chez les hommes que chez les femmes, même s’il est loisible de reconnaître que dans la société camerounaise, ces dernières sont sans doute celles qui en souffrent le ...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter