Responsive image

CAN 2017: Côte d’Ivoire, le sacre ou rien

Presidential
Angèle BEPEDE | 06-01-2017 11:57

Les Eléphants souhaitent conserver le titre décroché en Guinée équatoriale en 2015.

Retour à Abu Dhabi. La ville qui porte-bonheur aux Ivoiriens, les a accueillis avant la CAN 2015 en Guinée équatoriale, avant le titre. A Oyem, base des équipes du groupe C (Côte d’Ivoire, Maroc, RDC et Togo), une guerre stratégique s’annonce. Les Ivoiriens doivent bien la préparer pour ne pas manquer le coche à cette 23e participation à une phase finale de coupe d’Afrique des nations. La Côte d’Ivoire devra affronter celui qui les a conduit au sacre, Hervé Renard. A la tête des Lions de l’Atlas, le Français aurait souhaité éviter la Côte d’Ivoire pour cette 31e édition de la CAN (14 janvier au 5 février),  « mais c’est la loi du sport et il faut remballer tous ses sentiments. Ce ne sera pas facile », a réagi Hervé Renard. Michel Dussuyer, successeur de Renard, ne passe pas par quatre chemins, pour dire qu’il faut conserver ce titre, le  deuxième après celui de 1992. « Il y a des postulants, de très belles équipes qui aspirent à gagner le titre. Mais, ils vont se battre pour aller le plus loin possible », annonce-t-il dans le journal en ligne, lematin.ma.  Et ce match contre le Maroc, Michel Dussuyer analyse : « Quand on monte un escalier et qu’on veut aller tout en haut, on commence par regarder les premières marches pour ne pas tomber et cette première marche, c’est la poule ».
 Le 8 janvier, la sélection affrontera pour sa préparation la Suède, avant de jouer un autre match contre l’Ouganda le 11 janvier. Les Ivoiriens retrouveront ensuite d’entrée dans la compétition, une RDC battue en demi-finale en 2015. Les Ivoiriens misent sur le collectif. Il n’y a plus de véritables stars dans le groupe. Salomon Kalou, Wilfried Bony, Serge Aurier et Max-Alain Gradel s’imposent désormais comme cadres. Wilfried Zaha (attaquant, Crystal Palace), Eric Bailly (défenseur, Manchester United) et Jonathan Kodjia (attaquant, Aston Villa) sont les nouvelles vedettes appelées à prendre la relève.
Le sélectionneur souhaite trouver pendant la préparation, une bonne relation entre les différents secteurs de jeu et « gagner en maîtrise collective, quand on a le ballon, pouvoir bien s’exprimer dans les 30 derniers mètres où tout se joue ». Tout est donc décliné mais, il ne reste que l’application. L’équipe se satisfait de sa solidité défensive avec ces deux matchs nuls (0-0) contre le Maroc et la France l’an dernier. Les Eléphants sont en quête d’attaquants réalistes.  Giovanni Sio, l’avant-centre de Rennes en France, a inscrit cinq buts avec son club et a été convoqué cinq fois par le sectionneur.

 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Istanbul Film Festival: Celebrates Film Worldwide

Culture
Brenda YUFEH NCHEWNANG-NGASSA | 20-02-2017 23:59 | 0

The 16th edition of the Istanbul Independent Film Festival is between February 18-28 in Istanbul and March 3-6 in Ankara and Izmir respectively.  The festival was founded in 2001 and every February and March, it hosts some 70,000 film buffs and celebrated filmmakers from around the world. Th ...
Lire la suite

Douanes: les ventes aux enchères ont commencé

Regions
Rita DIBA | 20-02-2017 23:51 | 0

Voitures et marchandises conteneurisées ayant dépassé le délai peuvent être achetées depuis vendredi

 

Le désengorgement du port de Douala en vue d’une meilleure fluidité des échanges commerciaux et une a ...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter