Fêtes de fin d’année: des cadeaux pour enfants de réfugiés

Régional
Patrice MBOSSA, envoyé spécial à Minawao | 06-01-2017 10:09

Ils ont été remis à Minawao par une Ong en partenariat avec l’office national de radio et de télévision.

C’est une folle ambiance que les élèves nigérians du camp des réfugiés de Minawao ont vécue le 23 décembre 2016. Ils étaient au nombre de 4 266. Pour l’essentiel, il s’agissait des élèves réfugiés de la maternelle et du primaire inscrits dans les écoles publiques groupes 1 et 2 de Minawao. C’est d’ailleurs ce qui a justifié la présence à cette cérémonie d’arbre de Noël, de Simplice Samba, inspecteur régional de l’Education de base de l’Extrême-Nord, représentant du délégué régional du Minedub. Au programme des cérémonies, il y avait les sketches et les matches des incollables et beaucoup d’autres attractions organisées par Plan International Cameroon, principal organisateur de cette fête et dont la délégation était conduite pour la circonstance par Kone Dramane, responsable du volet humanitaire dans l’Extrême-Nord à Maroua. Les enfants réfugiés ne sont pas rentrés les mains vides ; ils ont reçu des cadeaux constitués de jouets, de bonbons et d’effets vestimentaires.  
Ces manifestations étaient organisées en marge de la clôture du projet d’assistance aux réfugiés du camp de Minawao et des communautés hôtes de Gadala, Gawar et Zamaï, financé à hauteur de 324 millions FCFA par l’agence suédoise internationale de développement et mis en œuvre par Plan International Cameroon. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle après Minawao, la caravane conduite par Kone Dramane s’est par la suite ébranlée pour Mokolo, où le 1er adjoint préfectoral a procédé à la clôture de ce projet d’assistance qui, durant un an, s’est évertué à l’amélioration des conditions de vie des enfants réfugiés ainsi que des communautés hôtes.

 

Autres articles que vous aimerez lire...

La fin de la récréation

Politique
BADJANG ba NKEN | 19-01-2017 16:32 | 0

Le Regard de la Rédaction.

Les récents développements de la situation socio-politique dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest lèvent enfin le voile sur ce que certains observateurs croyaient déceler dès le début de la crise, ...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter