Responsive image

Lutte contre l’insécurité à l’Est: l’appui de Paul Biya aux comités de vigilance

Politique
MESSI BALA | 10-01-2017 13:37

Le gouverneur de la région de l’Est parcourt depuis la semaine dernière la Kadey et le Lom-et-Djérem, pour leur remettre des aides financières du chef de l’Etat.

Samedi 7 janvier dernier à l’école publique de Guiwa Yangamo (arrondissement de Ngoura), Grégoire Mvongo, gouverneur de la région de l’Est, rencontre deux dames dans une salle de classe aménagée pour la circonstance. « Je suis venu vous apporter l’appui du chef de l’Etat pour vous aider à organiser les obsèques de votre époux », dit-il en substance. Les femmes en question sont les veuves laissées par feu Moussa, membre du comité de village « Les flécheurs » du village Oumbou, dans l’arrondissement de Ngoura, département du Lom-et-Djrérem.
Armé d’arcs et des flèches, ce groupe de 14 hommes a mis en déroute une bande de malfaiteurs venue prendre en otage des enfants. Mais, un des leurs va décéder, laissant deux veuves et sept enfants. Le groupe a reçu comme d’autres, en août dernier, une moto. Cette fois-ci, outre l’appui à la famille du disparu, le président Paul Biya a instruit à Grégoire Mvongo de remettre des enveloppes à différents comités de vigilance pour leur bravoure et compétence selon des listes dressées par les sous-préfets. 15 comités de vigilance à Ngoura. Une vingtaine de groupes aura reçu ces mêmes moyens à Ndokayo (arrondissement de Bétaré-Oya) et à Garoua-Boulaï où Grégoire Mvongo est passé un peu plus tôt au cours de cette journée de samedi. Les sous-préfets des ces trois unités de commandement ne sont pas en reste.
« Votre rôle est de collecter le renseignement et le communiquer aux autorités administratives et aux forces de défense les plus proches. Vous devez éviter tout acte d’escroquerie, d’arnaque et le port illégal des tenues militaires », insiste Grégoire Mvongo lors des trois étapes de son périple. Rassurant au passage ses différents interlocuteurs (les membres des comités de vigilance notamment) de l’attention soutenue du chef de l’Etat pour le travail qu’ils mènent au quotidien. Une véritable implémentation du concept de défense populaire.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Madingring:un agriculteur assassiné

Regions
Daniel IBRAHIMA | 24-04-2017 23:55 | 0

 Emmanuel Naïbelem, 43 ans, a été tué dans la nuit du 4 au 5 avril dernier dans son domicile par des malfrats

 

Les habitants du village Bolo-Herdjé, localité située à 28 km environ de Madingring, le chef-lieu de ...
Lire la suite

Manioc: astuces

Economie
Serges Olivier OKOLE | 24-04-2017 23:18 | 0

Formation du personnel

Les petites initiatives agro-industrielles butent très souvent sur la disponibilité d’un personnel qualifié. L’encadrement et le renforcement des capacités sont des voies de sortie. Pour lever cette contrain ...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter