Responsive image

Naseri Paul Bea: un homme d'expérience aux commandes du Centre

Presidential
Alliance NYOBIA | 14-03-2017 12:22

Le nouveau gouverneur, administrateur civil principal hors échelle, compte quelque 27 années de service.

Un habitant de la ville s’est amusé à le relever : hier, 13 mars, Douala comptait « deux gouverneurs » dans ses murs. Dont un qui, sans le savoir, avait arboré sa tenue de préfet pour la dernière fois dans la matinée, à l’occasion de l’ouverture du Cameroon Business Forum. Naseri Paul Bea, puisqu’il s’agit de lui, est désormais l’ancien préfet du Wouri. Et dorénavant, le gouverneur de la région du Centre. C’est un homme visiblement ému qui a reçu la presse et de nombreux autres visiteurs hier, peu après la lecture du décret présidentiel au journal de 17h du Poste national. Il ne s’en est d’ailleurs pas caché.
« C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai appris moi-même cette nomination, en direct à la radio », a confié Naseri Paul Bea, en livrant ses premières impressions aux journalistes. « Je remercie le Bon Dieu, pour avoir jeté son dévolu sur moi. Je remercie également le chef de l’Etat, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, ainsi que toute ma hiérarchie, qui ont estimé que nous faisons du bon travail, depuis vingt-sept années de service, et nous ont permis de monter en grade à ce poste de gouverneur de région », a-t-il ajouté.
D’une voix posée, le nouveau gouverneur a également tenu à remercier tous ceux qui ont œuvré avec lui tout au long de ces années, et notamment des presque cinq  années passées à la tête du Wouri. « On ne peut pas faire ce travail seul », a déclaré Naseri Paul Bea.
La nomination comme gouverneur le trouve en service dans le Littoral, où il a débuté sa carrière administrative comme chef de cabinet, lui qui est sorti de l’Enam en 1990. A 53 ans, ce mari et père de cinq enfants, originaire du Ndian dans le Sud-Ouest, aura notamment été sous-préfet de Bandja, 1er adjoint préfectoral du-Haut Nkam, puis préfet du Donga-Mantung, du Lom-et-Djérem, du Diamaré, de la Menoua et du Wouri. L’homme dit garder de ce dernier poste le souvenir d’un département qui demande beaucoup de travail, d’abnégation et de concentration, avec « une population travailleuse, tournée vers le progrès économique ».
La ville de Douala retiendra pour sa part ses multiples actions sur le terrain, notamment les descentes régulières dans le cadre de la lutte contre le désordre urbain, la sensibilisation aux bons comportements, etc.
 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Bonaberi: Ascension mouvementée à l'EEC

Regions
Rita DIBA | 28-05-2017 23:04 | 0 0

La Fête de l'Ascension, célébration chrétienne marquant la montée de Jésus-Christ aux cieux, n’a pas été de tout repos le 25 mai dernier à l'Église évangélique du Cameroun (EEC), district Bèl&e ...
Lire la suite

Ebolowa: un député à la rencontre des populations

Regions
Louise KOUNOU (CAMNEWS) | 28-05-2017 22:56 | 0 0

L’honorable Jean Jacques Zam a remis du matériel agricole et de construction aux populations de Konda-Anyuzok

 

Les habitants de Konda-Anyuzok, non loin d’Ebolowa, ont eu mardi, 16 mai dernier, le privilège et le plaisir de recevoir des houes, de ...
Lire la suite

Responsive image

Sud: pour une stratégie gagnante

Politique
Aimé-Francis AMOUGOU | 28-05-2017 22:52 0 0

 La vie du parti et les questions de développement étaient, entre autres sujets, au centre d’un séminaire d’imprégnation et d’information tenu ven...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter