Il faut rechercher la compétitivité

24 heures
Rousseau-Joël FOUTE | 16-03-2017 12:32

Commentaire.

L’entrée des produits manufacturés locaux dans les grandes surfaces qui servaient jadis de vitrine aux seuls produits importés est aujourd’hui symbolique de la diversification croissante de l’économie camerounaise. Progressivement, nos matières premières sont transformées en produits finis. Le secteur agro-alimentaire apparaît comme celui où le mouvement semble le plus visible. C’est ainsi qu’aujourd’hui, on n’a pas besoin de chercher longtemps dans les rayons pour voir les chocolats et autres produits chocolatés, de même que des cafés moulus issus des manufactures locales. Les huiles végétales made in Cameroon sont également présentes. Elles  tiennent même parfois  la dragée haute à leurs concurrentes venues d’ailleurs. C’est aussi le cas des yaourts, du riz blanchi du Mayo-Danay et de Ndop. La liste est loin d’être exhaustive.
Cependant, le succès commercial de la plupart de ces produits dépend de plusieurs facteurs. En bonne place, il y a leur adoption par un nombre croissant de consommateurs, véritables arbitres du marché dans une économie libérale. Leur choix est généralement rationnel, au-delà des motivations qui peuvent relever du patriotisme économique ou des contraintes qu’impose le pouvoir d’achat. La rationalité des acheteurs a pour pierre angulaire le rapport qualité/prix qu’offrent les produits du cru, comparativement à leurs concurrents. Leur attractivité physique étant fonction de l’esthétique du packaging, des efforts de séduction sont encore à faire dans ce domaine, en dépit des améliorations constatées.
Dans les faits, plusieurs produits de consommation issus des industries camerounaises coûtent généralement plus chers que ceux importés. Des interrogations fusent aussi quelques fois sur leur qualité. En termes plus clairs, les produits concernés sont peu compétitifs et sur le long terme, auraient peu de chance, si les choses restaient en l’état, de sortir victorieux de la rude concurrence sur le marché national, régional et international. D’où l’importance du Bureau de mise à niveau des entreprises, en relation avec le Programme d’appui à l’amélioration de la compétitivité de l’économie camerounaise initié dans la perspective de l’entrée en vigueur déjà effective de l’Accord de partenariat économique d’étape signé par le Cameroun et l’Union européenne. L’enjeu, c’est d’améliorer la compétitivité, qui désigne la capacité qu'a une entreprise à conserver ou à augmenter ses parts de marché en faisant face à ses concurrentes. Deux notions sont à retenir ici : la compétitivité-prix évoquée lorsque la compétition porte sur le prix du produit. Cette compétitivité dépend des coûts de facteurs de production, notamment du coût du travail, du taux de marge, mais également du taux de change de la monnaie nationale. Quant à la compétitivité hors prix ou structurelle, elle porte sur la nature du produit : sa qualité, son image de marque, son mode de commercialisation, etc. Même si les producteurs privilégient de plus en plus la compétitivité structurelle, il faut souligner que dans le contexte camerounais, les entreprises doivent travailler sur les deux dimensions de la problématique. Si elles veulent vraiment gagner l’impitoyable bataille économique.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Bonaberi: Ascension mouvementée à l'EEC

Regions
Rita DIBA | 28-05-2017 23:04 | 0 0

La Fête de l'Ascension, célébration chrétienne marquant la montée de Jésus-Christ aux cieux, n’a pas été de tout repos le 25 mai dernier à l'Église évangélique du Cameroun (EEC), district Bèl&e ...
Lire la suite

Ebolowa: un député à la rencontre des populations

Regions
Louise KOUNOU (CAMNEWS) | 28-05-2017 22:56 | 0 0

L’honorable Jean Jacques Zam a remis du matériel agricole et de construction aux populations de Konda-Anyuzok

 

Les habitants de Konda-Anyuzok, non loin d’Ebolowa, ont eu mardi, 16 mai dernier, le privilège et le plaisir de recevoir des houes, de ...
Lire la suite

Responsive image

Sud: pour une stratégie gagnante

Politique
Aimé-Francis AMOUGOU | 28-05-2017 22:52 0 0

 La vie du parti et les questions de développement étaient, entre autres sujets, au centre d’un séminaire d’imprégnation et d’information tenu ven...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter