Responsive image

Promotion du multiculturalisme: les bienfaits de la langue maternelle

Societe
Assiatou NGAPOUT M. | 20-03-2017 18:00

Lors de la clôture des activités marquant la célébration internationale de la journée vendredi dernier, à Bafia, certains jeunes ont fait étalage de leur savoir faire.

A événement grandiose, célébration grandiose. La Journée internationale de la langue maternelle couplée à celle des arts et cultures à l’école a été commémorée en grande pompe vendredi dernier au lycée classique de Bafia, département du Mbam-et-Inoubou. Les élèves des différents établissements scolaires de ce département ont tenu à montrer à tous que le développement durable ne se fera qu’avec les langues maternelles, les arts et le multiculturalisme. Rivalisant d’adresse, d’originalité et d’humour, ces artistes en herbe qui ont joué le rôle des grands artistes camerounais à l’instar de Samson Chaud Gars et Sallé John, assistés de leurs enseignants ont offert de bons moments à l’assistance. Entre chorégraphies bien maîtrisées et danses traditionnelles issues des différentes régions du pays, en passant par des sketchs bien concoctés en Ewondo, Yambassa ou en Foufouldé, ces vedettes d’un jour ont donné à voir. Ce qui  n’a pas manqué d’arracher des ovations et même des sourires au secrétaire général du ministère des Enseignements secondaires, le Pr Ivo Leke Tambo, représentant le ministre à la cérémonie. Les autorités administratives et autres invités ont savouré cette opération de charme qui incite les parents à apprendre la langue maternelle et à promouvoir la culture à leurs enfants.
Cette édition qui se veut avant tout une vitrine positive pour le développement durable avait pour thème : « Vers les avenirs durables grâce à l’éducation multilingue ». Occasion pour Ivo Leke Tambo, de « réaffirmer que les langues, les arts et des cultures nationales constituent un domaine d’apprentissage à part entière dans les enseignements secondaires ». Cela dit, ces disciplines constituent un facteur de développement durable. Dans cette optique, elles peuvent générer les emplois durables. Vu sous cet angle, le SG a fait une exhortation : « parlons nos langues maternelles à nos enfants, réorientons sans complexe les enfants vers les filières des beaux-arts ». Cette journée dont l’objectif affiché est de promouvoir les arts, facteurs d’inventivité, de créativité et d’expressivité chez l’apprenant, vise aussi à sensibiliser la communauté éducative sur leur importance.
 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Responsive image

L’esprit d’Eséka

Editorial
Marie-Claire NNANA | 26-05-2017 14:38 0 0

Il l’avait promis. Il l’a donc fait. Le président de la République a livré mardi dernier les résultats de la Commission nationale d’enquête qu&rs...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter