Responsive image

Violences dans le Kasaï central: des charniers découverts

International
Sainclair MEZING | 20-03-2017 23:34

 L’armée régulière indexée alors que le gouvernement congolais impute ces massacres aux miliciens de Kamuina Nsapu.

La localité de Tshimbulu, chef-lieu du territoire de Dibaya dans le Kasaï central, porte le deuil au lendemain de la découverte d’au moins huit charniers. La macabre découverte a été faite par les riverains alertés par une forte odeur.
Le 3 janvier dernier, au lendemain d’une incursion des miliciens du groupe armé Kamuina Nsapu, des paysans, alertés par une odeur pestilentielle, découvrent cinq fosses communes sur la route menant à Kananga. Dans un rapport, l’Organisation des Nations unies (ONU) avait alors parlé d’une quarantaine de morts découverts dans trois fosses communes. Les recherches effectuées par la suite par les populations et des Casques bleus de la mission onusienne en République démocratique du Congo vont aboutir à la découverte d’autres fosses communes. Durant la période allant du 9 au 13 février dernier, alors que l’ONU attribue à l’armée régulière la mort de 84 miliciens de Kamuina Nsapu, deux nouvelles fosses communes plus grandes sont découvertes sur la route de Kananga.
Sur place à Tshimbulu, les habitants attribuent ces massacres à l’armée. Beaucoup disent se souvenir d’un camion suspect qui aurait stationné dans la localité dans la nuit du 12 au 13 février dernier. Des témoignages qui viennent conforter une récente vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montrant des militaires exécutant des combattants de Kamuina Nsapu. A ce jour, l’ONU dit avoir transmis au gouvernement des informations faisant état de dix fosses communes, dont trois à Tshimbulu et sept autres à Nkoto et dit poursuivre les recherches  dans d’autres provinces où des violences sont également signalées. De son côté, le gouvernement impute ces massacres aux miliciens de Kamuina Nsapu, présentés comme des terroristes qui s’attaquent aux symboles de l’Etat et tuent policiers, militaires, responsables administratifs ou encore des agents de la Commission électorale.
 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Bonaberi: Ascension mouvementée à l'EEC

Regions
Rita DIBA | 28-05-2017 23:04 | 0 0

La Fête de l'Ascension, célébration chrétienne marquant la montée de Jésus-Christ aux cieux, n’a pas été de tout repos le 25 mai dernier à l'Église évangélique du Cameroun (EEC), district Bèl&e ...
Lire la suite

Ebolowa: un député à la rencontre des populations

Regions
Louise KOUNOU (CAMNEWS) | 28-05-2017 22:56 | 0 0

L’honorable Jean Jacques Zam a remis du matériel agricole et de construction aux populations de Konda-Anyuzok

 

Les habitants de Konda-Anyuzok, non loin d’Ebolowa, ont eu mardi, 16 mai dernier, le privilège et le plaisir de recevoir des houes, de ...
Lire la suite

Responsive image

Sud: pour une stratégie gagnante

Politique
Aimé-Francis AMOUGOU | 28-05-2017 22:52 0 0

 La vie du parti et les questions de développement étaient, entre autres sujets, au centre d’un séminaire d’imprégnation et d’information tenu ven...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter