Responsive image

Prise en charge de l’autisme: la reconnaissance de l’œuvre utile

Presidential
Azize MBOHOU | 16-05-2017 16:48

Par un décret présidentiel signé vendredi dernier, le centre Orchidée Home de Douala est désormais reconnu « d’utilité publique ».

Le président de la République, Paul Biya, a signé, vendredi dernier, un décret portant reconnaissance d’utilité publique du « Centre Orchidée Home » (COH). Cette œuvre sociale privée, dont le siège est à Douala, jouit ainsi d’un nouveau statut, mieux, bénéficie d’une ouverture formelle, en vue de la recherche des fonds pour le financement de ses activités. En effet, à la lumière de la  loi N°90/053 du 19 décembre 1990 sur la liberté d’association, notamment en son article 11, le COH peut désormais recevoir des subventions des personnes publiques, dons et legs des personnes privées. Ainsi, lorsqu’on sait que la prise en charge des autistes coûte cher, l’acte du chef de l’Etat ouvre plusieurs possibilités de financement licite dont peut désormais bénéficier le COH.
Le Centre Orchidée Home est une association à but non lucratif, créée conformément aux dispositions de la loi susmentionnée, depuis le 04 mars 2005, par arrêté préfectoral N° 075/RDDA/C19/BAPP. Le siège social de l'association est établi à Douala. Dans son fonctionnement quotidien, elle s’est fixé pour objectif d’accueillir, d’éduquer, pour une insertion scolaire et sociale, tout enfant ou adolescent   avec autisme ou ayant les troubles apparentés. Handicaps qu’on regroupe sous le terme « Troubles envahissants du développement » (TED). Par ailleurs, le COH œuvre pour la création et la gestion des établissements spécialisés qui leur sont consacrés, proposant une prise en charge pluridisciplinaire et des approches éducatives scientifiquement et mondialement reconnues. Dans ce sillage, elle a bénéficié de la sollicitude de  la première dame, Chantal Biya, qui a aidé  à mettre sur pied au COH, le « Pavillon scolaire Chantal Biya ». Une école pour tous, inaugurée en 2011 par le ministre des Affaires sociales.
Cette unité a la particularité d’accueillir des enfants souffrant d’autisme. Ces derniers y  suivent des cours de la Section d’initiation à la lecture (SIL) au cours moyen deuxième année, et bénéficient d’un encadrement et d’une logistique appropriés permettant une prise en compte de leurs déficiences en matière de communication et d’interaction sociale. Jusqu’à l’avènement de ce pavillon, les enfants autistes du Cameroun n’avaient aucune entité scolaire capable de les recevoir. L’encadrement spécialisé dont ces jeunes enfants autistes sont l’objet, au Pavillon scolaire Chantal Biya, est le meilleur gage du succès et la voie idoine pour barrer la route à leur stigmatisation. Il faut également rappeler que Madame Chantal Biya s’occupe personnellement de la scolarité de 46 pensionnaires autistes de cette école, issus de familles pauvres. Elle apporte ainsi un brin d’espérance à ces populations.

 

Interview

Marie Mélanie Bell: « Le chef de l’Etat est attentif à toutes les causes»

Présidente fondatrice du centre Orchidée Home.

Comment avez-vous accueilli la décision du chef de l’Etat qui reconnaît votre œuvre d'utilité publique?
C’est évidemment dans une grande surprise, beaucoup d’émotion et une grande joie que j’ai accueilli cette nouvelle.  Ensuite, j’ai pensé à mon fils, au chemin parcouru et à toutes les rencontres qui ont jonché ce long parcours : ma famille, mes amis, les  ministères, les scientifiques, les sociétés qui ont cru en nous. Une pensée toute spéciale à l’endroit  de la première dame du Cameroun, notre maman, Chantal Biya, qui nous a permis de sortir l’autisme de l’ombre grâce au soutien de sa Fondation.  C’est avec une immense joie que j’ai appris que le chef de l’Etat, S.E.M Paul Biya, est attentif à toutes les causes et aux efforts  des personnes engagées.
Après cette reconnaissance de toutes les actions que vous menez, on sait que l'autisme, votre domaine d'action, reste encore mal connu au Cameroun. Qu'est-ce que Vous entendez faire pour faciliter la prise en charge de ce handicap?
Beaucoup a été fait, mais beaucoup reste à faire. Depuis 2006, les  Journées camerounaises de l’autisme organisées d’abord à Douala et ensuite à Yaoundé avec l’appui de  la Fondation Chantal Biya, ont permis de mettre en lumière ce handicap à vie. L’autisme est sorti de l’ombre grâce à cette forte mobilisation des pouvoirs publics, des scientifiques et des familles. Nous continuerons par ces campagnes de sensibilisation à travers les dix régions, à interpeler  la communauté médicale pour un diagnostic précoce de ce handicap, la communauté éducative pour l’introduction de l’autisme dans les curricula de formation des enseignants dans les Ecoles normales d’instituteurs de l’enseignement général (ENIEG). Mais, notre  objectif  prioritaire à très  court terme est l’intensification et la vulgarisation de la formation de nombreux  professionnels  aux métiers du social, au sein de nos instituts de formation d’enseignement supérieur.
On sait justement que la prise en charge n'est pas aisée. Quelles stratégies nouvelles identifiez-vous pour un encadrement efficient des autistes?  
Comme vous le dites si bien, la prise en charge de ce handicap est difficile. Elle nécessite non seulement l’engagement de la famille, mais tout le système éducatif, toute la société et bien sûr le soutien du gouvernement. Le chef de l’Etat l’a très bien compris, c’est pourquoi il a signé ce décret, qui est un acte fort qui nous donne plus d’ouvertures pour solliciter aussi bien les ressources nationales qu’internationales, avec plus de notoriété.  La prise en charge de l’autisme au même titre que tous les autres troubles qui minent les enfants en difficulté, doit être un problème de solidarité nationale, pour que l’éducation profite à chaque enfant autiste.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

National Decentralisation Board: Extraordinary Session Today

Politique
Emmanuel KENDEMEH | 23-05-2017 16:05 | 0 0

The Secretary General at the Prime Minister’s Office, Fouda Séraphin Magloire announced the session in a press release.

Prime Minister, Head of Government,  Philemon Yang will today, May 23, 2017 at 9 :00 a.m. chair an extraordinary  session of the National Decent ...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter