Responsive image

Aliou Dewa: locomotive de l’école

Regions
Brice MBEZE | 17-05-2017 15:37

 Cet inspecteur des Régies financières reste attaché à Mayo-Darlé, sa terre natale, où il ne cesse d’agir en faveur de la scolarisation des enfants.

L’assemblée générale ordinaire de l’Association pour le développement du Manyo-Banyo (ADEM) vient de s’achever.  Les travaux ayant pour thème : « L’éducation dans le Mayo-Banyo : un défi prioritaire pour l’Adem », ont connu, le 27 mars dernier, une participation massive des filles et fils du département. Un congrès qu’accueillait la place des fêtes de Mayo-Darlé. Aliou Dewa reçoit la visite de certains de ses frères. Dans le groupe, on reconnaît  l’ambassadeur  Mohamadou Labarang, élite de la localité. Le  maître des lieux invite ses hôtes à table. Pendant le repas, l’échange tourne autour des bienfaits de la scolarisation. Son épouse, Dadda Fadimatou,  première adjointe au maire de Mayo-Darlé, apporte de temps en temps du sel à la discussion, lorsqu’elle elle vient recharger les assiettes. Après le dîner, les invités « VIP » se retirent. Mais, sa résidence ne désemplit pas. Ses camarades du parti, militants du RDPC reconnaissables à leur tenue, quelques frères du quartier, attendent dans un coin. Ils viennent soumettre, pour la plupart,  des doléances.
 Dans l’étude des cas, Aliou Dewa accorde la priorité aux dossiers ayant trait à l’école. « Il faut emmener  les gens à envoyer leurs enfants à l’école. Ce n’est que de cette façon qu’on peut sortir du  cercle vicieux de la pauvreté. Un homme scolarisé est autonome quand bien même il n’a rien à manger », souligne avec emphase cet inspecteur des régies financières,  qui occupe en ce moment les fonctions de directeur des affaires générales au ministère des Marchés publics. Président de la section RDPC du Mayo-Banyo centre, conseiller municipal, le natif de Mayo-Djinga, village situé à une dizaine de kilomètres de Mayo-Darlé, est un avocat acharné de la scolarisation. Cet homme qui sait allier tradition et modernité, défend cette cause avec véhémence. Acteur du développement local, éleveur à ses heures perdues, il voue une grosse passion à sa ville. Son ambition est de faire de Mayo-Darlé, le « Quartier latin » du Mayo-Banyo, voire de toute la région de l’Adamaoua, dans les dix prochaines années.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

National Decentralisation Board: Extraordinary Session Today

Politique
Emmanuel KENDEMEH | 23-05-2017 16:05 | 0 0

The Secretary General at the Prime Minister’s Office, Fouda Séraphin Magloire announced the session in a press release.

Prime Minister, Head of Government,  Philemon Yang will today, May 23, 2017 at 9 :00 a.m. chair an extraordinary  session of the National Decent ...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter