Responsive image

Des sommités scientifiques chez Chantal Biya

Presidential
Yvette MBASSI-BIKELE | 17-05-2017 15:53

 La première dame a discuté du développement du CHRACERH hier avec l’équipe de l’Hôpital américain de Paris invitée pour le premier anniversaire du centre hospitalier.

L’épouse du chef de l’Etat, Mme Chantal Biya, a reçu hier soir dans les salons du pavillon oriental du palais de l’Unité, l’équipe des scientifiques venue de l’hôpital américain de Paris. Séduits par les prouesses du Centre hospitalier de recherche appliquée en chirurgie endoscopique et reproduction humaine Paul et Chantal Biya (CHRACERH), ces hommes et femmes de sciences participent, depuis le début de la semaine, à un workshop relatif à la santé de la femme en Afrique. Au terme de deux intenses jours de travaux portés sur des cas pratiques de myomectomie, césarienne et autres communications sur les cancers féminins, la stérilité, la procréation médicalement assistée… les visiteurs ont voulu prendre langue avec  la première dame, Chantal Biya. Pour une profonde réflexion sur le développement du Centre, notamment par la mise à jour continuelle des connaissances de son personnel médical. D’où l’entretien et le dîner d’hier soir avec les sommités scientifiques en provenance de Paris, des pays d’Afrique de l’Ouest dont la Côte d’Ivoire et d’Afrique centrale.
Aux côté du Pr. Kasia, administrateur directeur général du CHRACERH, le Dr Eric Sebban, chef du service de chirurgie gynécologique de l’hôpital américain de Paris, Dr Frédéric Chiche, vice président du conseil médical dudit hôpital, Pr Justin Mboloko Esimo, Pr Pither Antchoue, Pr Joséphine Kassi Ahoube, entre autres. Au menu des échanges avec la première dame : le diagnostic précoce et la prise en charge des cancers dont les ravages sur la santé des femmes sont exposés pendant le workshop sus évoqué. L’amélioration des techniques de fécondation in vitro utilisée au CHRACERH et le maintien de cette formation hospitalière au top niveau de la science et de l’excellence. C’est cette grande vision que Mme Chantal Biya a partagée avec les scientifiques.
« C’est un travail vaste. Les technologies de pointe évoluent très vite dans le monde, surtout dans la médecine. Les connaissances et les technologies se périment d’année en année dans ce domaine. D’où la nécessité des partenariats », ont succinctement assuré Pr Jean-Marie Kasia, Dr Frédéric Chiche et Dr Eric Sebban à la sortie de l’audience. Déjà le CHRACERH et l’hôpital américain de Paris signeront une convention de partenariat ce jour.

 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

National Decentralisation Board: Extraordinary Session Today

Politique
Emmanuel KENDEMEH | 23-05-2017 16:05 | 0 0

The Secretary General at the Prime Minister’s Office, Fouda Séraphin Magloire announced the session in a press release.

Prime Minister, Head of Government,  Philemon Yang will today, May 23, 2017 at 9 :00 a.m. chair an extraordinary  session of the National Decent ...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter