Transport interurbain : le prix du confort

En fonction des services offerts, les différentes compagnies fixent le coût de leurs tickets.

Very important person (VIP), le temps d’un voyage, c’est plutôt tentant. Et l’idée séduit de plus en plus. Ce vendredi 04 janvier 2019, début du dernier week-end avant la fin des congés de premier trimestre des élèves, les agences de transport interurbain sont pleines à craquer au lieu dit gare routière de Mvan. Dans une des agences offrant justement l’option VIP pour le tronçon Yaoundé-Douala, c’est à peine si on peut se frayer un chemin dans la salle réservée à cette catégorie de voyageurs. Une des responsables de ce service avoue qu’à cet instant ce sont les réservations pour le départ de 17h qui sont en train d’être faites. Ici, le ticket coûte 6000F et donne droit à un voyage dans un bus climatisé, un casse-croûte et une boisson.

A quelques mètres de là, dans les locaux d’une agence qui vient juste d’y établir son quartier général, on est en pleine promotion. 4000F pour un départ en classe VIP, 1000 F de moins qu’en temps normal où le ticket coûte 5000 F et donne droit à quelques avantages non conférés dans le service classique où le tarif est de 3000 F. Un peu plus haut, il faut également débourser la somme de 6000F pour embarquer. « Ce secteur est libéralisé. Donc, c’est chaque compagnie qui décide du prix de ces lignes, mais il faut tout de même tenir compte de la concurrence. Votre voisin ne peut pas offrir un service à 5000 F et vous vous fixez le tarif du même service à 2000 F », témoigne un responsable d’une agence rencontré à Mvan. Ce dernier ajoute par ailleurs que les tarifs dépendent aussi des arrangements des compagnies. « Quand on a un partenariat avec une entreprise brassicole ou une boulangerie ou encore un restaurant, vous comprenez que les prix appliqués par cette entreprise-là ne peuvent pas être les mêmes qu’ailleurs », poursuit-il.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category