Fête de l’Unité : en prière aussi

La messe de la nation a été célébrée dimanche dernier en la Basilique Marie-Reine-des-Apôtres de Mvolyé en présence de Laurent Esso, représentant personnel du chef de l’Etat.

C’était le dimanche de l’amour. De la fraternité aussi. Coup de bol pour les Camerounais, en cette veille de la célébration de la fête nationale de l’Unité. Dimanche dernier, une messe spéciale a été dite en la Basilique Marie-Reine-des-Apôtres de Mvolyé à Yaoundé. Célébrée par Mgr Jean Mbarga, archevêque de Yaoundé, elle marquait la troisième édition de la messe de la nation, en prélude à la célébration de la 47e édition de la Fête de l’Unité. Pour l’occasion, le président de la République, Paul Biya était personnellement représenté par le ministre d’Etat, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Laurent Esso.

Un message à retenir pour les fidèles en cette circonstance. S’aimer tel que l’on est, avec les différences et l’identité respective des uns et des autres. Un commandement de Jésus-Christ à ses Apôtres, réitéré des millénaires plus tard, aujourd’hui, aux croyants et non croyants. En la veille de la célébration de la fête de l’Unité, l’archevêque de Yaoundé a bâti son homélie sur ce message d’amour et davantage du caractère unique du Cameroun. Partant des origines du Cameroun avec la découverte des berges du Wouri par l’explorateur portugais Fernando Po au 15e siècle, Mgr Jean Mbarga a rappelé comment se sont construites les institutions et le peuple camerounais au fil des siècles.

Pour arriver à un résultat : un pays original de par sa géographie, ses peuples dynamiques de par la créativité et l’ingéniosité de ses habitants, notamment les jeunes. « Que nos ancêtres puissent agir depuis l’au-delà pour cesse cette tragédie ; Que chacun soit un frère pour l’au...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category