« Entreprendre est un parcours du combattant»

Jean Marie Louis Badga, Directeur général de l’Agence de promotion des Pme.

Les Pme peinent à s’inscrire sur la durée. Qu’est ce qui peut expliquer cela ?

Le phénomène de mortalité des jeunes entreprises est un phénomène mondial. Il a été constaté que dans les premières années de création, la plupart d’entreprises meurent. Ceci est dû au fait qu’entreprendre est un parcours du combattant. Il faut une préparation pour l’affronter. Certains n’ont pas pris en compte la nécessité de se former avant d’entreprendre. D’autres, juste par mimétisme, se lancent dans des affaires. Il y a toute une méthode pour assurer la pérennité d’une entreprise.  Il faut une préparation pour que nos entreprises puissent résister.  Aujourd’hui dans des centres de formalité de création d’entreprise, l’Apme a dans six régions des centres d’accompagnement des Pme pour anticiper sur ces décès. Ces centres prennent le relais après la création. Il faut dire que les statistiques de l’INS montrent que plus de 75%  des Pme sont des Très petites entreprises donc pas assez structurées. Elles n’ont aucune orientation, la structuration est approximative, ce qui précipite bien sûr leur décès.

L’Apme est un de ces instruments de l’Etat pour assurer la pérennisation des entreprises camerounaises. Quels sont les outils que vous mettez en place pour accompagner les entrepreneurs ?

Nous faisons un travail aujourd’hui qui va porter des fruits. Nous mettons un accent sur la promotion de l’esprit d’entreprise en milieu jeune. Parc que c’est tout un état d’esprit. On ne peut pas faire des affaires sans avoir cette culture d’entreprise. C’est pourquoi nous insistons sur la formation comme préalable à l’entreprenariat. Nous accompagnons les entreprises et surtout les jeunes à faire des business plan, c’est la feuille de route, le document de bord de l’entreprise. Il faut que l’entreprise maitrise son secteur afin de comprendre les enjeux et maitriser la concurrence et tout ce qui peut faire chuter son affaire.  Nous encourageons aussi les entreprises à travailler avec les financiers. Nous les incitons également à se structurer pour affronter l’environnement. Nous les aidons aussi à mieux tenir leur comptabilité et préparer leurs documents fiscaux. Nous les invitons aussi à établir une stratégie sur le marketing, le packaging et la traçabilité, la démarche qualité,  pour créer une bonne visibilité à une entreprise et lui permettre d’élargir son panel de consommateurs. Le souci étant de de permettre aux entreprise de conquérir d’abord le marché local puis étranger. L’Apme est au début, au milieu et à la fin de la création d’une entreprise.

 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category