Police: Les commissaires centraux installés

Les promus ont pris leurs fonctions au cours d'une cérémonie présidée par le délégué régional de la Sûreté nationale pour le Littoral, Raymond Essogo, jeudi dernier.

La place des fêtes de la Besseke a accueilli, jeudi 2 avril dernier, la cérémonie d'installation des commissaires centraux de la ville de Douala et du commandant du groupement régional de la voie publique et de la circulation du Littoral. La cérémonie a été présidée par le commissaire divisionnaire Raymond Essogo, délégué régional de la Sûreté nationale pour le Littoral, en présence notamment du préfet du Wouri, Benjamin Mboutou.

Pour le patron de la sûreté nationale dans le Littoral, il s'agit pour le commissaire divisionnaire Jean Patrick Minya du Groupement régional de la voie publique et de la circulation, la divisionnaire Helen Bessem Njock du commissariat central N° 2, le divisionnaire Aristide Martial Ndo du commissariat central N° 3 et Etienne Sakafoulsou du commissariat central N° 4, de faire parler leur brillant parcours professionnel. Celui-ci devrait leur permettre d'assurer leurs fonctions avec toute la maîtrise requise pour faire face à toutes les situations. Mais au-delà, il leur faudra porter une attention particulière aux pénétrantes Est et Ouest avec une prise en main rigoureuse des éléments sur le terrain pour éviter les arnaques, la rétention abusive des pièces et autres comportements à même de saper l'image de la police.

Ils seront aussi jugés sur leur capacité à assurer la coordination et l'animation des services, le maintien de l'ordre, la sécurité et la salubrité publique, l'information politique, économique et sociale. L'éthique, l'intégrité et leurs qualités managériales leur permettront aussi de combattre sans ménagement les fonctionnaires véreux, sanctionner les écarts de comportements, soigner l'accueil et traiter avec diligence les dossiers et savoir primer leurs meilleurs éléments. Ils se doivent pour ce faire d’être disponibles, des modèles de discipline et de probité, avoir des rapports cordiaux et professionnels avec la hiérarchie, porter une attention au respect des droits de l'homme et aux libertés individuelles, sans oublier la lutte contre le terrorisme, le banditisme, l'insécurité, etc.

Bon à savoir, Jean Patrick Minya est titulaire d'une licence en droit privé option criminologie. Il entre à l'école de police en 2001 et en sort en 2003 comme commissaire de police. Helen Bessem Njock, née en 1971, mariée et mère de 4 enfants, chevalier du mérite camerounais, est titulaire d'une licence en droit privé. Elle entre à l'école de police en 2001 et en sort commissaire de police en 2003. Aristide Martial Ndo, né en 1979, père de 4 enfants, est titulaire d'une maîtrise en droit privé fondamental. Il entre à l'école de police en 2001 et en sort commissaire de police en 2003. Etienne Sakafoulsou quant à lui est né en 1963 et père de 5 enfants. Il entre à l'école de police en 1984 et en sort en 1986 comme officier de police.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category