Bourse des valeurs mobilières : un magazine pour vulgariser le marché

Présenté le 21 avril dernier à Douala, le support veut apporter des réponses à la problématique de communication dans ce domaine.

Le marché boursier du Cameroun est né en 2003, avec l’avènement de la Douala Stock Exchange (DSE), qui a fusionné avec la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC) en 2019, après des malentendus qui ont plombé l’action de ces deux structures, quand ils ne les rendaient pas concurrentes, retardant l'essor du marché boursier en Afrique centrale. Au grand désarroi des Etats, investisseurs, entreprises et opérateurs économiques qui pourtant avaient là une opportunité pour la promotion et la culture du marché financier et des valeurs mobilières. Mais depuis quelques mois, le marché boursier redécolle avec davantage de mouvements du côté de la BVMAC.
D’où la mise sur pied d'un magazine, « Patrimonia », qui met le cap sur l’information et la vulgarisation de la bourse. Pour Christian Ngalle, porteur de cette initiative, il s'agit d'attirer Etats et investisseurs, malgré la maigre offre des titres (jusque-là seules quatre sociétés et une dizaine de lignes obligataires cotées à la BVMAC) et l'irrégularité des émissions sur le marché primaire, convaincre les entreprises à entrer en bourse. Le magazine est appelé à accompagner cette dynamique d’accélération de la cotation des entreprises de plus en plus courtisées par la BVMAC, la bourse devant être, selon le mot de son directeur général, Jean Claude Ngbwa, « un moyen essentiel de financement et de pérennisation des entreprises et du développement des économies de l'Afrique centrale ».
« Patrimonia » mènera ainsi des actions pour que le public s'approprie la culture des opérations en bourse, non seulement au travers de ses colonnes, mais aussi par la diffusion de microprogrammes télévisés de séances de cotations en bourse, avec un accent sur les activités du marché boursier de la Cemac, ses textes réglementaires, ses acteurs et leurs activités, le lexique boursier pour un meilleur éclairage sur la BVMAC, instrument de développement de la sous-région, entre autres. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category