Bac général : 20 531 candidats dans le Wouri

Les séries A, C et D ont démarré avec les épreuves écrites hier, tandis que les candidats du GCE A Level Science entamaient la pratique.

20.531 candidats composent les épreuves du baccalauréat général dans le Wouri depuis hier, selon des chiffres obtenus par CT de la délégation départementale du Minesec. C’est dire si c’était jour de grand rendez-vous dans la ville ce 8 juin.


Read also : Pont d’Edéa : la chaussée dégradée par du feu

Sous-centre du lycée d’Akwa vers 10h, l’ambiance studieuse rappelle que les examens de fin d’année viennent de commencer avec le baccalauréat de l’enseignement général. Les candidats des séries A, C et D sont à pied d’œuvre. Depuis 8h, début des épreuves, les candidats des séries A et C affrontent l’épreuve de Littérature (4h pour la A et 2h pour les C et D). A l’extérieur, certains candidats des séries scientifiques sont à la pause et Manuelle T. de série D, juge la première épreuve de facile. Pour l’adolescente de 18 ans, les choses sérieuses débutent ce jour avec les matières principales. Le programme de l’après-midi prévoit la langue française et l’informatique théorique pour tout le monde.


Read also : Elevage et pêche : le Minepia dans les bassins du Littoral

Au sous-centre scientifique du lycée de New Bell, l’ambiance est la même : pas une mouche ne vole et la sécurité est de mise. Comme à Akwa, il y a des surveillants dans les salles, dans les couloirs et dans la cour. On aperçoit une infirmière, présente pour prodiguer des soins en cas de besoin. On note aussi la présence des forces de maintien l’ordre. Dans ce sous-centre, aucun incident majeur, à en croire le chef dudit sous-centre Robert Eyebe.


Read also : Jérôme Minlend : les condoléances du gouverneur

Sur les 414 candidats inscrits, 15 absences ont été enregistrées. Bon à savoir, pour éviter tout désagrément, il est interdit de sortir de l’enceinte du sous-centre à la pause. Le chef du sous-centre a dit vouloir éviter les retards à la reprise. « Certains candidats s’endorment et oublient les épreuves de l’après-midi, c’est pourquoi ils ne peuvent pas sortir de ce cadre avant la fin de la journée », a expliqué le chef de sous-centre du lycée de New-Bell.


Read also : Libération des trottoirs : place nette !

Manuelle T. espère que la suite des épreuves sera abordable et qu’elle décrochera son baccalauréat cette année. Les candidats du GCE (General Certificate of Education) Advanced  Level, série scientifique, ont également débuté avec hier, les épreuves pratiques en laboratoire.


Read also : University of Douala : F CFA 2.08 Billion Project Launched

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category