Matgenie : le personnel en grève

Certains employés ont observé un arrêt de travail lundi dernier pour réclamer 13 mois d’arriérés de salaire. Le Dg rassure que des solutions sont en cours pour régler la situation.

Ambiance inhabituelle ce lundi 7 juin matin au Parc national de matériel de génie civil (Matgenie) à Yaoundé. De gros pneus et des bancs sont entassés devant le portail, empêchant les entrées et sorties. Quelques employés sont assis à même le sol, pancartes en main. C’est que ce jour-là, ils ont entamé un mouvement de grève « Les employés du Matgénie revendiquent 13 mois de salaires non payés, le remboursement de la retenue opérée à tort sur les salaires au titre des frais de cotisation pour la mutuelle qui n’existe plus. Mais également, le paiement des droits du personnel admis à faire valoir ses droits à la retraite ainsi que le paiement des rappels d’avancement et le paiement des allocations familiales interrompues depuis plus de 20 ans », détaille Savinien Nguini, employé. A sa suite, Jean Michel Mbaga, président du Mouvement syndical du bâtiment et travaux publics ajoute que « l’entreprise ne fait pas assez de recettes. La masse salariale mensuelle tourne autour de 125 millions de F, l’entreprise ne peut pas faire ces recettes. C’est pourquoi nous interpellons le gouvernement qu’il fasse quelque chose ». 

Read also : Cameroun-Angola : le duel final

Selon Désiré Ntang Abogo, directeur général du Matgenie, « il y a une incompatibilité entre les charges salariales, les charges personnelles et le produit de l’entreprise. Ce différentiel a souvent été compensé par l’Etat. Or, le Matgnie n’est plus un établissement public, et il n’est plus éligible aux subventions », souligne le responsable. Des solutions sont en cours pour résoudre certains problèmes. « Pour générer des revenus nous avons diversifié nos activités : Le décret de 2019 du président de la République nous en donne la possibilité. Nous nous initions dans la production du gravier, du sable et nous sommes en train de nous lancer dans des activités immobilières. Tout cela met du temps pour prendre corps », a-t-il ajouté. Selon lui, la solution ne viendra pas du gouvernement qui a déjà beaucoup de problèmes mais du personnel du Matgenie. « Il faut se mettre au travail pour relever la société. Mes collaborateurs sont au courant de toutes les initiatives en cours pour sortir du gouffre et je suis surpris que ce matin, une poignée de personnes se lève pour manifester. Nous gardons espoir que la raison reviendra », espère Désiré Ntang Abogo. 

Read also : CAN Total Energies 2021 : la CAF rassure

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category