Usine de pied de Lom-Pangar : les premiers équipements sont là

En visite de travail sur le chantier de construction de l'ouvrage mardi dernier, le Directeur général d’EDC a pu constater que l'acheminement sur place de pièces majeures pour l'infrastructure a débuté.

Depuis quelques jours, des camions arrivent sur le chantier de construction de l'usine de pied de Lom Pangar afin de livrer des équipements attendus pour rendre fonctionnelle dans quelques mois, cette infrastructure qui doit produire 30 MW d'électricité, notamment pour les populations de la région de l'Est. Entre autres équipements, les premières conduites forcées qui, selon les techniciens, ont pour rôle de mettre l'eau en pression sur la turbine pour que celle-ci transforme l'énergie potentielle captée en énergie mécanique, puis en énergie électrique, par le biais de l’alternateur qui est couplé à la turbine. « Les équipements majeurs de la turbine commencent à arriver. Nous avons vu les conduites forcées qui sont déjà là. Les éléments de la bâche spirale sont en route et vont certainement arriver cet après-midi (le mardi 8 juin 2021, Ndlr). Ce que nous appelons dans notre jargon l'avant distributeur est aussi en route. Ça nous permet d'envisager que d'ici fin août, qui est à peu près la date calée pour ma prochaine visite, les conduites forcées qui viennent d'arriver seront déjà bétonnées à leurs emplacements, ainsi qu'un certain nombre d'éléments de la bâche spirale », explique Théodore Nsangou, Directeur général d’Electricity Development Corporation (EDC). Ce dernier a effectué une visite de travail sur le site mardi 8 juin 2021, pour s'enquérir de l'évolution des travaux. Il a pu constater que le taux d'avancement qui, la dernière fois était de 45% se situe aujourd’hui entre 55 et 60% 


Read also : Traitement de la solde et des pensions : de nouvelles procédures

Les constructeurs sont plutôt optimistes au sujet des délais de livraison de l’infrastructure. « La première turbine devra fonctionner en mars 2022. Mais entre-temps, avant cette date, nous sommes en train de travailler avec le ministre de l'Eau et de l’Énergie, pour que d'ici la fin de l'année, qu'à partir du poste d'Abong-Mbang, on puisse déjà envoyer de l'énergie hydroélectrique de Memve'ele et Song-Loulou à l'Est, à travers les réseaux moyennes tensions 30 KV», précise Théodore Nsangou. Quant à la ligne de transport haute tension Lom-Pangar- Bertoua, elle devrait être livrée en décembre 2021, la majorité des équipements étant déjà en cours d'acheminement au Cameroun par voie maritime. « Si nous revenons ici dans deux mois, nous allons voir beaucoup de pylônes déjà montés, puisque toutes les fondations sont déjà placées », annonce avec optimisme le Directeur général d'EDC.


Read also : Endettement de l’Afrique : la hantise du surendettement

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category