Conseil national de la Communication : le pari de la régulation

La lutte contre la propagation des fake-news, les discours haineux, le respect de la déontologie et de l’éthique de la profession sont entre autres chantiers sur lesquels doit s’engager la nouvelle équipe du CNC.

« Plus de 600 organes de presse écrite, une centaine de radiodiffusion sonore, une trentaine de chaînes de télévision, des milliers de médias en ligne et près de 500 entreprises de télédistribution ». C’est le visage du paysage médiatique du Cameroun présenté hier à Yaoundé par le Premier ministre, chef du gouvernement. Chief Dr Joseph Dion Ngute procédait à l’installation de Joseph Chebonkeng Kalabubse, le nouveau président du Conseil national de la Communication (CNC). Le tableau présenté par le chef du gouvernement illustre l’évolution que le Cameroun a connu depuis la promulgation de la loi du 19 décembre 1990, relative à la liberté de la communication sociale. Pourtant, Joseph Dion Ngute l’a reconnu : « Une telle diversité des organes et des acteurs milite en faveur d’une régulation appropriée, en vue d’assurer un juste équilibre entre la responsabilité sociale du journaliste et le principe de la liberté de la presse », a-t-il relevé. Le défi du CNC aujourd’hui est celui-là : réguler dans un environnement où l’éthique et la déontologie sont très souvent foulés aux pieds par les acteurs du secteur. Ainsi, il n’est plus rare de voir les hommes et femmes de média s’ériger en justiciers, condamnant à tour de bras, sans aucun respect de la présomption d’innocence.
Aujourd’hui, les médias en ligne, s’il faut néanmoins reconnaître leur importance, sont devenus pour certains, des relais de fake-news, lorsqu’ils ne font pas simplement la part belle à la propagation du discours de la haine. Le chantage, la désinformation sont devenus le lot quotidien de certains hommes et femmes de la corporation. Ce sont du reste les chantiers sur lesquels le Premier ministre a engagé le nouveau président du Conseil national de la Communication. En plus de devenir une institution œuv...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category