Port autonome de Douala Volleyball : sur le quai de la victoire

Absent des palmarès depuis quelques années, le club s’est distingué cette saison par un titre de champion du Cameroun et un quart de finale en championnat d’Afrique.

Sourires impossible à voiler, Paul Amougou, le capitaine de PAD volleyball, et ses coéquipiers ont soulevé dimanche dernier le trophée du champion du Cameroun 2021 de volleyball chez les seniors messieurs. Au gymnase de l’Ecole nationale supérieure des Travaux publics, PAD volleyball a retenu les leçons de son élimination en demi-finale de la Coupe du Cameroun le mois dernier. C’était contre Cameroon Sports Volley, victorieux 3-2 alors que PAD menait 2-1 avant de s’effondrer au quatrième set et au tie-break. Cette fois-ci, pour la finale de championnat contre Fap, PAD n’a pas flanché après avoir perdu le deuxième set (16-25). Solides mentalement et plus frais physiquement, les « matelots » vainqueurs du premier set (25-22), vont s’adjuger les deux derniers sets de la partie (25-19, 25-18). Une juste récompense pour le club qui a su tirer profit de sa participation en avril dernier au Championnat d’Afrique des clubs en Tunisie. Malgré un temps de préparation étriqué, PAD a connu une participation honorable après une année quasi blanche due à l’irruption du Covid-19. Battu en quarts de finale, l’unique représentant camerounais à cette compétition a terminé à la sixième place après sa défaite 3-1 contre Kenya Ports Authority.
Sur le plan managérial, le club bénéficie de la présence continue depuis janvier dernier d’un enfant de la maison sur son banc de touche. Il s’agit de l’ancien international camerounais Jean-Patrice Ndaki Mboulet, sociétaire de PAD Volleyball de 1999 à 2001. Son expérience est pour beaucoup dans la belle saison du club. En complément de la jeunesse du club, le technicien a ajouté quelques joueurs aguerris. C’est le cas de Will Fogue, Moyo, Mbakop, « Zonzon », Bikoï, anciens coéquipiers en sélection nationale. Une alchimie qui donne de premiers résultats. Dans la tête de Jean-Patrice Ndaki Mboulet, d’autres renforts sont à prévoir pour la saison prochaine. Ceci afin d’oublier le long passage à vide sur la scène nationale et d’inscrire durablement le club créé en 1990 par Moïse Charles Nyemek dans une dynamique de victoire.          
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category