Sopecam Douala : le Mincom en visite

René Emmanuel Sadi s’est également rendu à la délégation régionale de la Communication et dans d’autres structures vendredi dernier.

L a visite de travail de deux jours (15 et 16 juillet) du ministre de la Communication (Mincom) à Douala s’est achevée par ses services déconcentrés et des structures publiques et privées du secteur. Premier étape donc pour René Emmanuel Sadi, la délégation régionale de la Communication pour le Littoral. Au menu, visite des installations et échanges avec le personnel. Puis cap est mis sur la division régionale pour le Littoral de la Société de Presse et d’Editions du Cameroun (Sopecam), où le Mincom est été accueilli par le directeur général, Marie-Claire Nnana. Le ministre fera le tour des locaux : service de la communication, service commercial et enfin direction. Alors qu’il est dans la salle de Rédaction, le Mincom va recevoir un exemplaire de l’édition de Cameroon Tribune du jour, laquelle rendait compte de sa visite, la veille, des infrastructures de communication des stades de Japoma et de Bépanda. Après des échanges cordiaux, le Dg de la Sopecam va offrir un cadeau à l’illustre visiteur.

Etape suivante, la Cameroon Radio Television (CRTV) direction régionale, comprenant la régionale et la Fm 105 Suellaba. Un tour en studio puis une séance de travail avec le personnel, en présence du Dg Charles Ndongo, vont meubler le passage du Mincom en ces lieux. Le directeur régional, Jean-Marie Nka, après une brève présentation, po- sera le problème du pylône dont la chute, il y a quelques années, prive du signal Crtv tous les auditeurs de la région du Littoral qui sont hors du département du Wouri. René Emmanuel Sadi a promis d’apporter des solutions en fonction des moyens disponibles, et encouragé le personnel des structures publiques de la communication du Littoral à plus d‘ardeur au travail. Le Mincom se rendra ensuite à la Cameroon Publi Expansion (Cpe), Stv, Canal 2 international, Equinoxe, Balafon et Dash télévision. Le Mincom s’est dit satisfait des efforts fournis par les promoteurs privés. « Je viens de clôturer la visite de travail dans les chaînes de télévision privées dont les sièges sont à Douala. Je tenais à connaître leur gélocalisation car je suis le garant de l’espace médiatique de services publics et privés. Il me fallait aller au contact des différents promoteurs des médias privés. Je suis sa- tisfait de ce que j’ai vu, j’ai eu des échanges avec les promoteurs et nous sommes d‘accord sur notre vision commune de leur mission. Une mission importante autant que le service public, leur rôle est d’informer, éduquer et divertir. Toutefois, tout réside dans la manière de faire, et j’ai préconisé l’objectivité », a conclu René Emmanuel Sadi .

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category