CHRACERH : les comptes sont conformes

L’impact négatif du Covid- 19 sur l’hôpital de référence a néanmoins été déploré, hier, lors de la 6 e session ordinaire du conseil d’administration

Quatre principaux points étaient à l’ordre du jour du 6e conseil d’administration ordinaire qui a démarré en matinée, au Centre hospitalier de recherche et d’application en chirurgie endoscopique et reproduction humaine Paul et Chantal Biya (Chracerh). Travaux placés sous la présidence d’André Mama Fouda, le PCA. D’abord, la présentation et l’adoption du procès-verbal de la cinquième session du conseil d’administration tenu le 16 décembre dernier. Ensuite, l’examen et l’adoption des comptes de l’année 2020, suivie d’une proposition de modification du budget de l’exercice 2021. La situation des assurés sociaux a constitué également l’un des sujets en débat. « C’était essentiellement un conseil de comptes. Et comme telle, la session a permis de bien regarder si la gestion financière a été bonne. Et tout s’est très bien passé parce qu’il y a eu concordance entre le compte administratif de l’administrateur et le compte de gestion de l’agent comptable. Comme quoi, la gestion a été tout à fait conforme », a expliqué Pr Jean Marie Kasia, administrateur directeur général du Chracerh, au terme des travaux.

Relativement au dossier portant sur la régularisation des assurés sociaux de la formation sanitaire, des avancées ont été enregistrées. Le Chracerh était confronté depuis belle lurette à des retards dans le paiement des droits relevant de la sécurité sociale. « Nous avons commencé à résoudre tous ces problèmes. Nous faisons effectivement tous nos versements au niveau de la Cnps pour ce qui est de la charge patronale ou de la charge salariale. Au départ, on a eu des soucis puisqu’il y a eu des retards : de notre côté nous reversions. Le problème c’est qu’il y avait des petits soucis d’acheminement dans les caisses de la Cnps qui donnaient l’impression de retard dans le paiement de cet argent » a soutenu l’Adg du Chracerh.

Pour ce qui est des activités médicales, principales raisons d’être du Chracerh, Pr. Kasia a relevé, pour le déplorer, que la pandémie du Covid- 19 les a beaucoup impactées négativement. Au point où certains objectifs n’ont pas été atteints. « Mais nous avons enregistré un niveau acceptable de nos réalisations », a déclaré l’Adg. Recommandations des administrateurs : mettre en place tous les efforts nécessaires pour pouvoir coller aux objectifs fixés, tout faire pour être productif. « Nous avons notre cahier de charges de départ ciblant la mise en place des ac- tivités de Fiv, de chirurgie endoscopique. Maintenant, il reste les activités de cancérologie gynécologique. Et là, c’est un gros chapitre à résoudre, car ces activités nécessitent que plusieurs spécialistes se mettent ensemble au regard de la prise en charge multidisciplinaire des patientes. Cela nécessite une grande réflexion. Si nous atteignons cet objectif tel que l’a voulu le couple présidentiel, l’on aura davantage impacté la santé des populations », a conclu le Pr. Kasia .

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category