Marches antipatriotiques de Genève : les parlementaires disent non

Le Réseau en charge des questions de la diaspora a condamné ces actes qui portent atteinte au chef de l’Etat, au cours d’un point de presse le 16 juillet dernier à Yaoundé.

Hôtel des députés de Yaoundé, le vendredi 16 juillet 2021. Le coordon- nateur du Réseau des parlementaires pour la diaspora, la coopération décentralisée et transfrontalière (REP-COD) est face à la presse. Assisté du sénateur Otte Andrew Moffah et de Saya Kaïgama Moustapha, respectivement vice-président et trésorier du REP-COD, Louis Henri Ngantcha s’indigne contre les appels à manifestations des Camerounais vivant à l’étranger contre le chef de l’Etat, Paul Biya. Le ton ferme, la voix grave, il tance et condamne : «Le REP-COD suit avec attention et consternation, les appels à manifestation de certains compatriotes de la diaspora qui menacent de s’attaquer à la personne du chef de l’Etat et de perturber son séjour à Genève en Suisse. Aucun responsable digne de ce nom ne peut cautionner de tels agissements qui ternissent l’image de notre pays. Nous saluons la mobilisation républicaine de tous les acteurs de la vie publique nationale, et nous nous joignons à eux pour condamner de tels actes pour soutenir l’institution qu’est le président de la République. » Louis Henri Ngantcha a également mentionné que ces actes émargent dans les registres de « l’agitation » et de la « surenchère ». Pour lui, ils sont loin de défendre la cause de ces compatriotes vivant à l’étranger. « Ces agissements ne servent pas les intérêts de notre diaspora elle- même », a-t-il déclaré. Avant de préciser qu’il ne faudra pas imputer ces comportements au demeurant répréhensibles, à toute la diaspora camerounaise car ils sont l’œuvre «d’une infime minorité ». Pour clore son propos, le président du REP-COD a rappelé les dispositions déjà prises et les instructions données aux départements ministériels sectoriels par le président de la République, pour faciliter le retour de la diaspora au bercail. Il a également relevé les actions entreprises par le gouvernement pour inciter la diaspora à venir investir au pays, et faciliter son insertion so- cioprofessionnelle. « Le gouvernement est très ouvert à la résolution de leurs sollicitations, et le chef de l’Etat y reste très attentif », a-t-il annoncé .


Read also : Ecole supérieure internationale de guerre : la 16 e promotion sur le terrain

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category