Prise en charge du VIH/sida : éclairages sur la gratuité

Le projet du suivi communautaire permettant aux malades d’être au fait de la gratuité de certains frais médicaux a été lancé le 10 août dernier à Yaoundé.

Les personnes vivant avec le VIH peuvent désormais suivre sur toute l’étendue du territoire des avancées liées à la gratuité de leur prise en charge. Le projet du suivi communautaire visant à améliorer la mise en œuvre de la décision ministérielle relative à l’exemption des frais de prise en charge du VIH dans les formations sanitaires publiques et organismes en base communautaires affiliés a été officiellement lancé le 10 août dernier à Yaoundé. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le Pr. Louis Richard Njock, secrétaire général du ministère de la Santé publique, représentant le ministre. « Le 1er janvier 2020, le gouvernement a débuté la mise en œuvre d’une nouvelle politique par la décision du 4 avril 2019 fixant les modalités sur l’exemption des frais de prise en charge du VIH dans les formations sanitaires publiques et organismes en base communautaire affiliés. Cette politique devrait alors être mise en œuvre dans toutes les formations sanitaires publiques », a indiqué le Pr. Louis Richard Njock. Malheureusement sur le terrain, la situation est toute autre. En novembre 2020, le Minsanté a mené une enquête inclusive de la mise en œuvre de cette politique avec la participation des partenaires techniques et financiers ainsi que des organisations de la société civile.  De cette évaluation, il est ressorti que sur le plan national, 62% des formations sanitaires ciblées implémentaient effectivement cette politique. Tandis que d’autres, pas du tout informées font payer aux malades des frais d&eacu...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category