Douala : le gouverneur dans les écoles

Samuel Dieudonné Ivaha Diboua a visité hier quelques établissements publics et privés du Wouri.

« Vous êtes le relais entre l’éducation donnée par les parents et celle de l’école. Vous jouez un rôle capital auprès des enfants, vous êtes la base, c’est à partir de vous qu’un enfant va aimer l’école ou pas ». C’est en ces termes que le gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, s’est exprimé hier, 7 septembre, à l’école publique de Bépanda, lors de sa descente dans les écoles primaires et maternelles du département du Wouri.
Une école publique de Bépanda composée de quatre écoles primaires francophones, quatres écoles primaires anglophones, deux écoles maternelles anglophones et deux écoles maternelles francophones. C’est dans la classe de la Sil A que le gouverneur s’est entretenu avec des élèves, dans une ambiance bon enfant.
Puis, direction la section anglophone, où les mesures barrières liées à la pandémie à Covid-19 ont animé le débat. Le gouverneur s’est rendu compte que les tout-petits sont bien informés sur les mesures barrières et les précautions à prendre pour éviter toute contamination. A l’extérieur, de nombreux récipients remplis d’eau et de savon sont déposés d’un point à un autre, pour le lavage des mains. A l’entrée de certaines salles de classe et des bureaux de la direction, on peut lire : « L’accès à l’école publique est gratuite », ou encore « Le port du masque est obligatoire ».
Ensuite le cap sera mis sur le groupe scolaire bilingue Duvaal, où le cadre de travail pour les enfants et les enseignants a été jugé agréable par le gouverneur de la région du Littoral. La dernière étape de cette descente s’est effectuée au Complexe polyvalent bilingue situé à Youpwè, et dans écoles publiques de Bonabéri et Mabanda, dans l’arrondissement de Douala IV.
Le constat qui se dégage de la tournée d’hier est clair : l’enseignement de base a également bien pris le départ de la rentrée scolaire lundi dernier. « Nous  constatons que les enfants sont présents ainsi que les enseignants. On croise aussi des parents qui n’avaient pas réglé les frais exigibles. Je note que les mesures barrières sont respectées, les espaces réservés à la restauration des élèves sont bien tenus, les vendeurs arborent les blouses blanches », va résumer Samuel Dieudonné Ivaha Diboua au terme de sa descente de terrain. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category