Affrontement inter-communautaire : vive tension à Tonga

La ville de Tonga a été quadrillée hier par les forces de maintien de l’ordre. D’après un élu local joint par CT, l’origine de ce déploiement spécial qui a obligé les populations à rester à la maison, est l’assassinat d’un riverain dans la nuit de dimanche. Les premiers soupçons se portent sur un déplacé interne qu’on aperçoit au petit matin du lundi dans le quartier, avec du sang sur lui. Il est immédiatement conduit à la brigade par les populations. Bien après, le corps de la victime est découvert par un citoyen de la ville et après une confrontation avec l’homme arrêté aux premières heures de la journée, ce dernier passe aux aveux, reconnaissant avoir commis le crime. 
Le commandant de brigade s’apprête donc à transférer le suspect à Bangangté, le chef-lieu du département. Mais c’est sans compter avec une réaction inattendue de la foule en furie, plus de 400 personnes qui, vont assommer l’autorité administrative, capturer le suspect, puis aller le lyncher et le brûler vif sur le lieu du crime. Cet acte de justice populaire aurait suscité le courroux des membres de l’autre communauté qui sont sortis hier en nombre, avec des machettes, décidés à en découdre. Le préfet du Ndé, Ernest Ewango Budu et tout son état-major étaient encore sur les lieux hier nuit pour calmer la tension et éviter tout débordement. L’enquête ouverte se poursuit. Nous y reviendrons dans notre prochaine édition.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category