Promotion de l’entrepreneuriat local : un salon pour les collectivités territoriales

Les enjeux de l’évènement prévu en décembre à Yaoundé présentés jeudi dernier lors d’une cérémonie présidée par les ministres en charge des Pme et du Développement local.

Du 14 au 16 décembre 2021 le Cameroun abritera le Salon inversé des approvisionnements, des partenariats et des collectivités locales (Siapec20). Une initiative qui met en avant les collectivités territoriales décentralisées (Ctd). « La notion de décentralisation est nouvelle au Cameroun. Nos Ctd sont toutes jeunes et j’ai trouvé important de les mettre en contact avec des partenaires qui peuvent les aider à réaliser leurs projets », a expliqué Marie Thérèse Bitye, directrice de la société Cameroun Investissement Echanges, porteur du salon.  Ainsi, placé sous le thème : « L’attractivité territoriale », l’évènement a pour objectif, d’accompagner le développement économique et social local en permettant aux Ctd de faire du marketing territorial à l’international.

Au cours d’une cérémonie organisée jeudi 9 septembre dernier soula présidence du ministre des Petites et moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat, Achille Bassilekin III, la société a présenté les enjeux et contours de l’évènement qui se tiendra au Palais des congrès en mode hybride,c’est-à-dire en présentiel comme en virtuel.

Ainsi, le Siapec 20 mobilisera plus de 1500 exposants dont les communes, les artisans et des Pme du Cameroun et d’Afrique subsaharienne. D’après Marie Thérèse Bitye, il s’agira pour les exposants de venir présenter leurs besoins et attentes à l’opposé des sa-lons d’expositions classiques quilaissent voir le savoir-faire.A travers des expositions et autres échanges, les participants pourront nouer des partenariats, trouver des équipements et produits innovants, afin de promouvoir le développement socio-économique local par la création des emplois pour les jeunes et les femmes et contribuer ainsi à la réduction de la pauvreté. Il y aura aussi un espace consacré à l’appui aux entreprises.

Pour le ministre de la Décentralisation et du Développement local, Georges Elanga Obam, le concept du salon inversé participe à l’élaboration de la robustesse des Ctd.« Les questions d’ordre technique ou financier sont très nombreuse sau niveau de nos collectivités etnous pensons qu’elles gagneraientà venir trouver des solutions aux préoccupations qui sont les leurs »,a-t-il déclaré. Les inscriptions au salon sont fixées au plus tard le 15 octobre prochain.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category