Gestion des barrages au Cameroun : la Belgique intéressée

L’ambassadeur Stéphane Doppagne a accompagné une entreprise hier, présenter au ministre en charge de l’eau, un projet sous forme de don du gouvernement belge.

Maintenance prédictive des équipements. Un terme nouveau pour le Cameroun, qui renvoie à l’anticipation des défaillances sur les appareils dans tous les domaines, pour réduire les pannes, les arrêts et les délais d’intervention. Mais surtout améliorer le rendementet la qualité des services offerts par les entreprises qui la pratiquent. C’est cette technologie que Yannick Gillis,administrateur de Pepps-Engineering a présentée hier à Gaston Eloundou Essomba, ministre de l’Eau et del’Energie (Minee). C’était au cours d’une audience à laquelle Stéphane Doppagne, ambassadeur du royaume de Belgique, prenait part. Et cette technologie, l’entreprise belge, qui est soutenue par le gouvernement de son pays, souhaite l’expérimenter sur l’un des barrages du Cameroun.Une aubaine donc, selon le ministre, vu les difficultés que le pays rencontre dans la maintenance réactive, du fait parfois de l’indisponibilité des piècesde rechange, en situation d’urgence. L’échange avec le Minee avait donc pour objectif de présenter les contours de ce projet, mais aussi déterminer l’infrastructure qui pourrait bénéficier de la phase pilote de cet appui, qui est en réalité un don de la Belgique, d’une valeur comprise entre 500 000 (environ 328 millions de F)et un million d’Euros (près de 657millions de F). « C’est un partenariat gagnant-gagnant. Le Cameroun verra la gestion de ses barrages améliorée et la Belgique verrait ainsi une ses petites entreprises, pépite dans la haute technologie, se déployer et développer des projets similaires ailleurs », a indiqué Stéphane Doppagne. Au terme de cet entretien, le ministre a instruit ses collaborateurs de travailler avec les équipes de Pepps-engineering, cette entreprise qui travaille jusqu’ici dans les domaines de l’eau, du rail et de la sidérurgie, de mieux mûrir ce projet. Mais déjà, on a évoqué le barrage hydro-électriquede Song-Loulou, l’un des plus anciens et le plus actif du Cameroun comme potentiel bénéficiaire de ce don.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category