Recettes fiscales : plus de 1 000 milliards de F mobilisés

Une note portant réalisations par type d’impôts vient d’être publié à cet effet par la direction générale.

Une fois de plus, la direction générale des impôts (DGI) vient de rendre publiques ses réalisations par type d’impôts au cours des six premiers mois de l’année 2021. Et une fois encore, elle a dépassé les objectifs qui lui étaient assignés au cours de la période sous revue. Selon la note publiée à cet effet, l’on apprend que la DGI a mobilisé plus de 1000 milliards de F (1001,2 milliards contre 944,4 milliards en juin 2020) au 30 juin 2021, sur des prévisions de 991,6 milliards de F. 
Concrètement, les catégories qui affichent les meilleures performances sont la Taxe sur la valeur ajoutée (301,5 milliards de F) pour des projections de 317 milliards. L’impôt sur les sociétés non pétrolières a rapporté 244,6 milliards alors qu’on en attendait 228,1 milliards. Les autres bons résultats enregistrés portent sur les droits d’accises où l’Etat a pu collecter 141,7 milliards de F sur 129,1 milliards de F attendus. L’impôt sur les traitements et salaires, la taxe spéciale sur les produits pétroliers et les droits, le prélèvement spécial (TSR) et taxes d’enregistrement culminent, respectivement à 86,5 milliards de F, 73,4 milliards, 40 milliards de F et 34,4 milliards de F. Les faibles mobilisations sont observées au niveau de trois types d’impôts, à savoir les revenus des capitaux mobiliers (22,9 milliards de F sur 27,1 milliards projetés), les droits de timbre (19 milliards de F sur 23,1 milliards de F attendus) et les recettes des forêts qui s’élèvent à 9,7 milliards pour 30,9 milliards projetés.   
Sur 11 types d’impôts recensés, l’on note que la DGI a atteint et dépassé ses objectifs sur cinq, notamment la taxe spéciale sur les produits pétroliers (112%), les droits et taxes d’enregistrement (111,3%), l’impôt sur les sociétés non pétrolières (107,2%) et les traitements et salaires (104,8%). 
Par ailleurs, comparé à la même période en 2020, on note que les performances sont en baisse sur trois types d’impôts. En l’occurrence les revenus des capitaux qu’on a mobilisé (22,9 milliards de F contre 30,6 milliards en 2020) ; le prélèvement spécial (TSR) où l’Etat n’a pu collecter que 40 milliards pour 48,5 milliards à la même période l’année dernière et les recettes des forêts (9,7 milliards de F sur 10,2 milliards) récoltés il y a un an. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category