Canal d’Or acte 13 : les observations du Minac

Colette Chatue, promotrice, et Joyce Fotso, responsable de la communication de ce concept ont été reçues par le ministre Bidoung Mkpatt mercredi dernier.

Canal d’Or, acte 13 est sur les rails. L’événement aura lieu le 30 octobre prochain à Douala. Pour un déroulement sans faille de cette production artistique internationale, la présidente du Comité d’organisation, Colette Chatue, qu’accompagnait Joyce Fotso, responsable de la communication, étaient les hôtes du ministre des Arts et de la Culture (Minac), Bidoung Mkpatt, mercredi dernier à Yaoundé. « Nous sommes venues demander le soutien du ministre des Arts et de la Culture afin de parfaire cet événement qui récompense le talent des artistes de la catégorie art musical dans ses différentes variantes, ainsi que la comédie, en plus de lui présenter le concept », a d’emblée fait savoir Colette Chatue. 
Moment d’échanges conviviaux ayant abouti à quelques suggestions pour améliorer ce projet qui prône l’excellence culturelle qui fidélise pratiquement tout le gratin de la République. A cet effet, il est ressorti qu’au fil des années, les contenus diffusés sont malheureusement relativisés parce que la valeur ajoutée de l’émission semble aujourd’hui réduite. D’un point de vue technique, le format semble à deux vitesses. Si souvent les nominés de manière générale ont la prestance et la valeur qu’on leur accorde, du point de vue du spectacle offert et des artistes invités, les Canal d’Or font une espèce de balance.
Etant une émission de référence, il a été demandé aux responsables de se garder, malgré la pression du public, de mettre en vitrine des artistes qui n’honorent pas la culture camerounaise. « Au niveau des choix des acteurs, quelle que soit leur popularité, il est important que ces derniers sachent qu’ils ne font pas partie de ce que la République prône en terme de valeurs » a rappelé le Minac. La tutelle a par ailleurs demandé de tenir compte des autres sous-secteurs qui ne sont pas pris en compte dans cette émission. Pour le Minac, il faut « prôner l’excellence », comme il l’a indiqué à l’endroit de la présidente du Comité d’organisation des Canal d’Or. Des suggestions qui ont été visiblement prises en compte par le staff au terme de la rencontre. « Je suis très heureuse d’avoir eu cet échange avec le ministre des Arts et de la Culture et ses plus proches collaborateurs. C’était un honneur pour nous d’avoir assisté à ces échanges fructueux qui ont permis d’enrichir notre événement et nous en sommes très heureuses », s’est réjouie Colette Chatue.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category