Hôpital général de Yaoundé : de nouveaux générateurs d’hémodialyse acquis

La mise en service officielle de ces équipements devant améliorer la prise en charge des malades a été faite mercredi à Yaoundé, par le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie.


Depuis deux mois, la prise en charge des patients s’est considérablement améliorée au service d’hémodialyse de l’Hôpital général de Yaoundé. Le centre hospitalier vient en effet d’acquérir 10 nouveaux générateurs de dialyse. Ces machines essentielles pour la prise en charge patients atteints d’insuffisance rénale ont été officiellement mises en service mercredi dernier par le ministre de la Santé publique, Malachie Manaouda. Pour assurer la bonne prise en charge des patients, la salle d’eau a également été refaite. Désormais elle supporte un nombre important de machines à dialyse. Les nouveaux générateurs de dialyse sont automatiques et digitaux et permettent de dialyser un patient en 30 minutes au lieu de 1h30 comme avec les anciens générateurs manuels.
C’est donc un grand soulagement pour les malades qui attendaient plusieurs jours avant de se faire prendre en charge. « Depuis deux mois, nous sommes aux anges. À peine arrivée, on s’occupe de vous. Nous remercions le gouvernement camerounais. Car sans la dialyse nous ne pouvons pas vivre », affirme une patiente. Un ouf de soulagement également pour le personnel de ce service. « Ces nouvelles acquisitions sont faciles à manipuler. Elles demandent 30 à 35 minutes par patient. Au lieu d’une heure comme c’était le cas avant. Depuis que ces générateurs sont en service, nous avons la capacité de recevoir plus de 20 patients par jour au lieu de 10. Nous aimerons juste que le ministre de la Santé publique pense à nous ajouter du personnel, afin que le travail aille encore plus vite », a souhaité Samuel Ebellè, major du service d’hémodialyse de l’Hôpital général de Yaoundé.      
Pour le Minsanté, le prochain défi est de s’occuper encore mieux de la salle d’eau à dialyse. « Nous avons remarqué que la qualité de l’eau utilisée a quelques petits soucis. En attendant de résoudre ce problème, nous avons mis des filtres en place pour qu’au moment où l’eau arrive dans le traitement du patient, elle soit de bonne qualité. Et que la dialyse soit au top niveau. Nous allons mettre des forages pour avoir de l’eau potable afin que nos soins soient au même niveau que les pays occidentaux », a promis Malachie Manaouda. Le ministre de la Santé publique annonce que les autres centres d’hémodialyse du pays recevront le même matériel dans les prochains mois.    
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category