Alimentation en eau potable dans le Sud-Ouest : de nouvelles initiatives en vue

Un accord de crédit relatif aux études de faisabilité de ce projet signé hier entre le Minepat et la directrice générale de la Export Finance-Deutsche Bank.

Cinq millions de dollars, soit près de trois milliards de F. C’est la somme qui va être débloquée par la Export Finance-Deutsche Bank en vue de réaliser des études de faisabilité du projet d’alimentation en eau potable dans la région du Sud-Ouet, précisément dans les villes de Buea, Tiko et Mutenguene. La cérémonie qui a eu pour cadre la salle de conférences du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat) s’est tenue en présence du ministre de l’Eau et de l’Energie. 
Cette phase d’études va permettre de porter le niveau de production journalière d’eau potable dans ces trois localités à 30 000 m3, d’élargir les réseaux de transport et de distribution sur 288 km et de renforcer les capacités de stockage pour atteindre 16 000 m3 d’eau. Le montant du budget est fixé à 110 millions de dollars, soit 54 millions de F pour une durée de 30 mois (six pour la phase des études et 24 mois pour l’exécution des travaux). Une satisfaction pour Alamine Ousmane Mey, le Minepat, pour qui ce projet d’adduction d’eau potable vise l’amélioration du cadre de vie, de l’état de santé et des conditions socio-économiques des populations, grâce à la conception d’un programme réaliste, durable et adapté à leurs revenus et à leur environnement. En effet, un vaste programme d’investissement articulé autour des travaux de réhabilitation, de renforcement et d’extension de la capacité de production et de distribution des centres existants ainsi que la construction de nouvelles installations d’eau potable dans plusieurs villes est en cours dans le pays. Celui-ci s’inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie de développement 2020-2030. A Buea qui constitue la phase I du projet, il sera question de réhabiliter et d’augmenter la capacité de production d’eau potable comprise entre 16 000 à 20 000 m3 par jour environ.
Dans le cadre de la coopération entre le Cameroun et les Etats-Unis d’Amérique, le groupement Environmental chemical coorporation West Africa et General electric a conclu un contrat commercial avec la Camwater en juillet 2014 pour la réalisation du projet d’alimentation en eau des villes cibles. « C’est très important pour les Etats-Unis d’accompagner ses compagnies qui veulent investir au Cameroun pour promouvoir le développement et aider les populations dans leur besoin de base », a déclaré Humaya Harati, directrice générale de la Export Finance-Deutsche Bank.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category