CHRACERH : Chantal Biya célèbre mères et enfants

Hier mardi, la première dame a fait parvenir de beaux cadeaux et des fleurs aux accouchées et nouveau-nés de la semaine dernière.

L’épouse du président de la République, Mme Chantal Biya, a à sa manière rendu hommage, mardi 22 septembre 2021, aux trois dernières accouchées de la cohorte fécondation in vitro du Centre hospitalier de recherche et d’application en en chirurgie endoscopique et reproduction humaine (Chracerh). Emerveillée par la série d’événements heureux enregistrée jeudi 16 septembre 2021 au sein de l’institution spécialisée dans la reproduction humaine et la lutte contre l’infertilité du couple, dont elle est la marraine, la première dame y a fait convoyer de chatoyants bouquets de fleurs. Mais aussi et surtout des valises et des cadeaux enveloppés dans de magnifiques emballages.
Six valises au total donc. Une, bien grande, pour chacune des jeunes et mamans. Et une autre pour chacun des nouveau-nés. A l’intérieur, de la literie, des vêtements, des serviettes, des jouets et du petit nécessaire pour l’entretien des bébés. Et sur les visages des bénéficiaires, l’immense joie d’être ainsi l’objet de la délicate attention de l’épouse du chef de l’Etat. Les présents ont été solennellement remis par l’administrateur directeur général du Chracerh, Pr. Jean Marie Kasia.
Les mamans ainsi célébrées ont obtenu leurs grossesses par fécondation in vitro, après différents parcours. « Le premier cadeau de la première dame, c’est ce bébé, ce trésor que j’ai entre les mains. Après avoir longtemps cherché, c’est ici au Cameroun que je l’ai eu et pas ailleurs. Je dis grandement merci à la première dame qui nous a apporté ce centre et a su toucher la sensibilité, la vulnérabilité de la femme, parce qu’une femme c’est d’abord la maternité. Quand on n’y arrive pas, c’est douloureux. Je remercie l’équipe médicale en place qui a su nous encadrer, avec beaucoup de patience, parce que le chemin est très long, coûteux et éprouvant psychologiquement. Aujourd’hui, la première dame vient couronner le tout avec ces autres cadeaux que vous voyez. Cela ne peut que me donner beaucoup de joie », avoue Marie Monique Mbozo’o, nouvelle maman. Ses compagnes dans cette belle aventure sont tout aussi reconnaissantes à Mme Chantal Biya et à Dieu pour ces bienfaits.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category