Routes Bogo-Pouss, Ntui-Mankim ... : les financements sont toujours là

Le ministre des Travaux publics Emmanuel Nganou Djoumessi l’a confirmé lundi dernier à Yaoundé, au cours d’un point de presse, suite à des informations annonçant l’annulation des 188 milliards de la BAD.

La construction des routes Bogo-Pouss, Ntui-Mankim et la Ring Road (tronçon Kumbo-Nkambe-Misaje) serait-elle menacée d’un retrait des financements par la Banque africaine de développement (BAD) ? C’est du moins la substance des informations relayées sur les réseaux sociaux et dans la presse ces dernières semaines. Lesquelles s’appuyaient sur une correspondance du directeur général de la Banque pour l’Afrique centrale et directeur pays au Cameroun, Serge N’guessan, adressée au ministre des Travaux publics (Mintp), Emmanuel Nganou Djoumessi, le 24 septembre dernier. Dans cette lettre, le responsable de la BAD déplorait le retard pris dans les chantiers sus-mentionnés. Non sans indiquer que des mesures urgentes devaient être prises par le Mintp, afin d’éviter l’annulation des financements (188 milliards de F au total). Au cours d’un échange avec la presse lundi 11 octobre dernier, le Mintp a apporté des clarifications. 

Suspension des financements
Par rapport à la menace de suspension des financements, Emmanuel Nganou Djoumessi a déclaré : « On ne suspend pas de financements ex nihilo. C’est tout un processus qui commence par des mises en demeure qui établissent un certain nombre d’insuffisances, fixent les objectifs à atteindre assorties de mises en demeure. Il n’y a pas eu un tel processus. ».

Route Ntui-Mankim
Au sujet de cet axe, le Mintp a indiqué que « la BAD avait donné une non-objection conditionnelle parce que l’entreprise attributaire se devait de remplacer son directeur des travaux, afin d’aligner son expérience sur les exigences de l’appel d’offres et marquer sa disponibilité à mobiliser les équipements dans un délai de 60 jours. La Banque avait déjà reçu la satisfaction des deux conditions posées à l’entreprise. Cette entreprise s’est mobilisée et a entrepris de traiter les points critiques de la route. Bien plus, il y a eu un recours d’un attributaire. Le recours étant suspensif, tant qu’il n’a pas été vidé, le processus est arrêté. »

Section Kumbo-Nkambe-Misaje
Le Mintp explique que « l’infructuosité a été prononcée sur cette section de la Nationale No11. Cette situation est consécutive au fait qu’une seule entreprise a répondu à l’appel d’offres, mais ne remplissait pas les conditions requises. D’autres entreprises ont été consultées et pré-qualifiées. » 

Maroua-Bogo-Pouss 
Pour ce qui est de la section Bogo-Pouss, le Mintp a souligné « qu’un soumissionnaire a réussi à tromper la vigilance des membres de la commission de passation des marchés. Le pot-aux-roses a été découvert avec le concours des services spécialisés. A ce jour, on est rendu à la dernière étape d’analyse des offres des autres soumissionnaires. » On est donc en droit de conclure que tout va bien entre le Cameroun et la BAD en ce moment. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category