Production agricole, éducation, formation professionnelle : la Banque mondiale débloque 236,5 milliards

L’accord de prêt a été signé hier à Yaoundé entre la direction des opérations et le ministre de l’Economie.

Le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey et le directeur des opérations de la Banque mondiale (BM), Abdoulaye Seck ont signé hier un accord de crédit pour trois projets. Il s’agit du projet d’aménagement et de valorisation des investissements dans la vallée de la Benoué (117,8 milliards de F), le projet régional sur l’autonomisation de la femme et le dividende démographique (44,9 milliards de F) et le projet d’appui au développement de l’enseignement secondaire et des compétences pour la croissance et l’emploi (7,37 milliards de F). D’un montant global de 360,6 millions d’euros (236,54 milliards de F) donc, ces initiatives qui vont respectivement s’étendre sur sept, quatre et cinq ans concernent cinq principaux secteurs : l’agriculture, le changement climatique, l’autonomisation de la jeune fille, l’éducation et la formation professionnelle. 
D’après Abdoulaye Seck, le projet Benoué va contribuer au développement d’une région fragile mais pleine d’opportunités. « Il a pour objectif d’apporter des solutions testées et pragmatiques aux défis de cette région du septentrion en fournissant des services d’irrigation et de drainage durables et en améliorant la production agricole sur plus de 14000 ha à partir du barrage de Lagdo sur les deux rives du fleuve », a-t-il expliqué. S’agissant du projet pour l’autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel, il va permettre, à l’horizon 2024, de mener des actions pour le maintien des filles à l’école, le renforcement des compétences de vie, l’amélioration de l’accès aux services de santé et de reproduction entre autres dans le septentrion. Parmi les invités de premier rang à cette cérémonie les ministres en charge de l’éducation et de la formation professionnelle au Cameroun. Ils sont venus suivre de près ce qui est attendu du Padesce dont l’objectif est l’accès équitable à un enseignement secondaire de qualité et à une formation technique et professionnelle adaptée au marché de l’emploi, avec un accent sur les filles. Ici, 10.000 bénéficiaires sont ciblés, pour recevoir des qualifications à mesure d’assurer leur employabilité. 
D’après le Minepat, tous ces projets devraient contribuer à améliorer les conditions de vie des populations en combattant l’extrême pauvreté. Par ailleurs, on peut être rassuré de ce que ces projets vont s’exécuter dans de bonnes conditions, les visas de maturité ayant déjà été délivrés en même temps que l’avis favorable du Comité national de la dette publique au terme de sa session du 09 août 2021. Avec la signature de cet accord de prêt, le nombre de projets du portefeuille de la Banque mondiale en cours de mise en œuvre au Cameroun est désormais de 18. Alors même que le volume du portefeuille s’est accru de 23,7% et se chiffre à présent à environ 1234 milliards de F. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category