Leadership et patriotisme : des jeunes en entreprises à Douala

La visite organisée le 15 octobre entre dans la cadre d’un programme de formation d’excellence de l’association « The Okwelians ».

« Il n’y a pas de leadership sans patriotisme économique ». C’est l’un des messages-clés du président de « The Okwelians », Jacques Jonathan Nyemb, aux 14 jeunes leaders formés dans le cadre du programme « The Okwelians fellowship for young cameroonian leaders ». La première édition de cette formation d’excellence, débutée à Bertoua en avril, est arrivée à son terme le week-end dernier avec respectivement une causerie sur l’intelligence émotionnelle ; la visite de « champions nationaux » en termes d’entreprises ; et la remise d’attestations de formation.
Pour Jacques Jonathan Nyemb, l’un des objectifs de la visite des entreprises est de sensibiliser ces jeunes sur l’importance et la nécessité d’investir et de transformer localement nos produits. Et Joël Sikam, directeur général de Simad Chemicals, compte parmi ces jeunes champions en matière d’entrepreneuriat. La visite de son unité de fabrication de détergents et autres produits hygiéniques, ainsi que les explications reçues sur place ont permis aux jeunes de se faire une idée de la manière dont ils peuvent saisir les opportunités qu’offre le Cameroun. La jeune Pme a créé à ce jour 80 emplois, dont 30 emplois directs. La moyenne d’âge du personnel est de 24 ans.
Le Port autonome de Douala (Pad) a été la deuxième étape de cette visite. L’objectif ici était de faire passer les jeunes à une autre étape de leadership et de patriotisme, en rapport avec le gabarit de l’entreprise. Le Pad, fleuron et plaque tournante de l’économie camerounaise et sous-régionale, est aujourd’hui une fierté nationale dont les jeunes leaders devraient s’inspirer. Après avoir été édifiés sur les installations du Pad et les projets à venir, dont la construction du port en eau profonde de Manoka, les visiteurs  sont allés sur le terrain toucher du doigt ce qu’ils venaient de voir en virtuel.
Sous la direction de Fabien Emmanuel Balla Bindzi, en service à la capitainerie, ils se sont rendus sur le terminal pétrolier réhabilité (le Duc d’Albe), la capitainerie ; le port de pêche ; le terminal à bois entre autres.
L’après-midi a été consacré à la visite de l’entreprise Azur située à Yassa, un autre fleuron de l’industrie camerounaise, qui illustre bien les capacités des nationaux à investir localement et à contribuer au développement économique du pays. Chaque étape de ces visites d’entreprise était meublée par des échanges entre responsables d’entreprises ou leurs collaborateurs et les jeunes leaders.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category