Vaccination des agents publics : deux ministres sur le terrain

Les deux membres du gouvernement, initiateurs de la campagne étaient sur les différents sites de Yaoundé pour s’assurer du bon déroulement de cette opération lancée le 10 novembre dernier à travers le pays.

Neuf sites ou pools de vaccination fixes des agents de l’Etat visités hier par Joseph LE, ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra) et son collègue de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie. La journée d’hier a été bien remplie pour les deux membres du gouvernement qui sont allés toucher du doigt le déroulement de la vaccination anti-Covid-19 dans les services centraux de certaines administrations. A l’immeuble ministériel n°1, tout comme au Mincommerce, au Consupe, au Tribunal criminel spécial ou au Mincom… l’ambiance varie. Au Mincommerce par exemple, l’on a noté un léger mieux avec 11 personnes vaccinées avant 12h. Pour Patience Mbozo’o de l’équipe vaccinale, la sensibilisation des agents de l’Etat est de mise. « Les gens sont réticents, mais on sensibilise en faisant comprendre à ces gens que le vaccin est nécessaire pour avoir une bonne immunité personnelle, dans notre lieu de service et partout ailleurs. Il est important de se faire vacciner », explique-t-elle visiblement confiante. Pendant ce temps, un volontaire se prête à l’exercice pour prendre sa première dose de vaccin. « J’ai décidé de me faire vacciner pour entrer en droite ligne de la vision de la hiérarchie afin de parvenir à l’immunité collective afin de nous permettre de nous prémunir contre la maladie, de protéger les usagers et l’ensemble de la population à long terme », explique Jean Luc Ebella, agent public. 
Au Contrôle supérieur de l’Etat (Consupe), Mbah Acha Rose Fomundam, ministre délégué à la présidence de la République chargé du Consupe, s’est également voulue rassurante. A l’en croire, son personnel a été sensibilisé sur les bienfaits de la vaccination contre le Covid-19. Les experts du Minsanté avait répondu présent aux préoccupations des agents de l’Etat. « Je leur ai dit que je prêchais par l’exemple parce que je me suis déjà faite vacinner. Je suis encore en vie. Sans aucun effet indésirable ou secondaire. Mes deux collègues sont venus nous assurer qu’il n’y a pas de danger. Il est donc nécessaire que chacun se fasse vacciner pour être à l’abri de cette pandémie », a expliqué le patron du Consupe. La campagne nationale de vaccination des ressources humaines de l’Etat contre le Covid-19 a été lancée conjointement par le Minfopra et le Minsanté le 10 novembre dernier sur l’ensemble du territoire national. Cette vaste opération nationale d’un mois qui court jusqu’au 10 décembre prochain cible pas moins de 528 000 personnes. L’objectif affiché étant de faire vacciner au moins 50% des personnels de l’Etat contre ce virus pernicieux qui fait encore des ravages au Cameroun.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category