Accompagnement des porteurs de projets : les premiers incubateurs privés agréés

La cérémonie de remise officielle de ces documents à quatre pionniers a eu lieu hier au cours d’une cérémonie présidée par le ministre des PME.

Hier, 24 novembre 2021, le ministre des Petites et moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat a officiellement sorti de l’illégalité quatre structures privées d’incubation. Elles ont en effet reçu les agréments, les tous premiers du genre, pour cette activité. Il s’agit de Jacky Felly Nafack Institute of technology, le groupement des femmes d’affaires du Cameroun, la Digital transformation alliance et la N’lonako Valley Authority. Elles accompagnent les entrepreneurs dans les secteurs tels que le numérique, l’agro-pastoral, la sylviculture, etc. « Leur mission est d’offrir aux acteurs de l’écosystème entrepreneurial national un cadre de créativité et d’innovation favorisant la création et le développement d’entreprises innovantes et créatrices de richesses et d’emplois», va préciser le Minpmeesa. C’est donc cette mission que les incubateurs qui ont reçu leurs agréments hier réalisent au quotidien, et ce, assez brillamment. 
Parlant en leur nom, Alphonse Nafack, promoteur de la Jacky Felly Nafack Institute of Technology a exprimé sa gratitude au gouvernement pour cette opportunité qui leur est donnée de sortir de l’informel. « Nous sommes les premiers agréés, nous devons être des modèles. Nous avions déjà commencé à faire des choses, désormais nous les ferons dans la légalité. Nous irons plus loin pour contribuer au développement de l’écosystème entrepreneurial de notre pays », a-t-il ajouté. Gratitude méritée puisque « ces agréments témoignent de la qualité et de l’excellence managériale, technique et technologique promues au sein de vos structures d’incubation respectives; et ce faisant vous donnent l’heureuse opportunité de vous inscrire en pionniers de l’édification du mouvement d’incubation dans notre pays », a affirmé Achille Bassilekin III. 
Une invite a aussi été lancée à l’endroit des promoteurs des autres incubateurs privés pour régulariser leurs situations. Par ailleurs, le gouvernement s’emploie au quotidien à développer l’incubation. En janvier 2020, le Premier ministre a signé un décret fixant les modalités d’accomplissement des missions des structures d’incubation des Pme. De plus, à côté des 123 clubs d’entrepreneuriat déjà opérationnels dans les lycées et collèges, le ministère des PME a déjà investi à ce jour plus de deux milliards de F pour soutenir les incubateurs déjà installés dans les universités d’Etat.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category