Extrême-Nord: Une centaine de militaires en fête

Dans les détails, il y avait 26 officiers et 74 sous-officiers. Des vaillants militaires qui ont forcé l’admiration de la hiérarchie militaire qui vient de les élever aux grades supérieurs.

Une cérémonie du 1er janvier qui, comme l’a voulu le général de division Saly Mohamadou, commandant la Région militaire interarmées N°4 était placée sous le signe du strict respect des mesures barrières contre le coronavirus. On l’a bien observé à la place des fêtes général René Claude Meka de Maroua. La même instruction valait pour le reste des garnisons de Kousseri, Mayo-Oulo, Kaélé, Mokolo et Mora, placées sous les ordres de leurs commandants respectifs. Pas de défilé militaire, encore moins de déclaration.

Des galons et épaulettes mérités pour ces vaillants militaires qui, ces derniers mois ont su repousser avec tact et professionnalisme conduit à l’échec les tentatives des professionnels du terrorisme. Au nombre de ces vaillants militaires distingués ce 1er janvier 2022, figure Patrick Djaoyang Djorw&eac...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category