Ces produits à valoriser

De nombreux secteurs sont concernés par l’implémentation de la politique d’import-substitution.


Depuis 2021, des mesures contenues dans la loi de finances permettent de valoriser la production locale dans divers domaines. C’est ainsi que pour le secteur de l’agriculture, il est consacré une exonération totale des droits et taxes de douane pour les constructions préfabriquées à l’usage des serres et pour les semences agricoles améliorées. Pour le secteur de l’élevage, cette mesure concerne les semences animales améliorées, les vaccins et médicaments pour l’usage vétérinaire. La santé humaine n’est pas en reste, avec une exonération totale des droits et taxes de douane sur les vaccins et les logiciels à usage médical. Mais aussi les appareils, équipements et matériels médicaux destinés au relèvement du plateau technique des formations sanitaires publiques et privées, pendant deux ans. 
Le bois bénéficie également de ces exonérations, de même que les appareils, équipements, matériels et outils importés destinés au développement de l’activité locale de « transformation poussée » lorsqu’ils sont importés. Les objectifs ici étant le renforcement des chaines de valeur locales du bois, l’augmentation de l’offre d’ouvrages en bois sur le marché national et la limitation du volume des bois exportés sous forme de grumes.
Parallèlement, le législateur a décidé du relèvement de l’imposition de certains produits au droit d’accises à l’importation. Il est question, comme expliqué dans l’article 6 de la loi de finances, de réduire et décourager les importations de produits dont le Cameroun jouit d&...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category