COP15 : Abidjan accueille le rendez-vous

Les négociateurs de 195 Etats du monde sont réunis depuis hier en Côte d’Ivoire dans le cadre de la conférence sur la lutte contre la désertification.

La 15e Conférence des parties (COP 15) de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (CNULCD) s’est ouverte hier à Abidjan en Côte d’Ivoire. Pendant dix jours, les négociateurs venus de 195 pays du monde vont réfléchir sur les mécanismes pouvant permettre de stopper l’avancée du désert, la déforestation, l’appauvrissement des terres arables et les pollutions des sols auxquels la planète fait face. Car, selon l'Organisation des Nations unies (ONU), 41% des terres sont dégradées dans le monde, soit, 12 millions d’hectares de terres perdus par an. Raison pour laquelle le rendez-vous d’Abidjan entend accorder une attention particulière à la restauration d’un milliard d’hectares de terres dégradées d’ici 2030. Pour la CNULCD, il est question d’assurer la « pérennité de l’utilisation des terres face aux impacts du changement climatique et la lutte contre l’augmentation des risques de catastrophe tels que les sécheresses, les tempêtes de sable et de poussière et les incendies de forêt ».  
Avec pour thème : « Terres. Vie. Patrimoine : D'un monde précaire vers un avenir prospère », ce rendez-vous est pour cet organisme onusien, « un appel à l'action pour faire en sorte que la terre, qui est notre source de vie sur cette planète, continue de profiter aux générations présentes et futures ». Pas moins de neuf chefs d'États africains y prennent part aux côtés de leur homologue ivoirien, Alassane Ouattara qui a ouvert les travaux. Le président français, Emmanuel Macron, et la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen participent aux ...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category