Santé : halte, on assainit à l'Est

Une priorité guidera les services de la Santé publique à l'Est en 2022 : l'assainissement. Ce qui implique la lutte contre les établissements clandestins et les médicaments illicites. Les responsables de ce département ministériel, réunis du 21 au 23 avril dernier à Bertoua, en ont pris l'engagement. C'était dans le cadre de leur réunion de coordination administrative, placée sous le thème : « La région sanitaire de l'Est face à la crise sanitaire mondiale : enjeux et défis sur le développement social ». Boukar Kla, inspecteur général au ministère de la Santé publique, a représenté le ministre Manaouda Malachie aux assises présidées par le gouverneur Grégoire Mvongo. 
Occasion pour ces responsables venus de districts de santé et des communautés d'évaluer les activités de l'année 2021 et celles de l'année en cours, en matière de santé. « Nous voulons assainir le milieu pour que les populations aillent vers les formations sanitaires », a précisé le délégué régional de la Santé publique de l'Est. Le Dr Andjembe Essola José Prosper a rappelé que l'offre sanitaire ...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category