Niger : six officiers radiés

Trois colonels, un capitaine et deux lieutenants ont été rayés des effectifs de l’armée pour implication présumée dans une tentative de coup d’Etat en mars 2021.

Le général Salifou Modi, chef d’état-major des forces armées nigériennes, a décidé dans un arrêté signé le 21 avril dernier et relayé par la presse le week-end dernier de la radiation de six officiers supérieurs. Il s’agit du colonel Djibo Hamani, du colonel-major Aboubacar Oumarou, du lieutenant-colonel Seydou Mourtala Diori, du capitaine Saley Gourouza, des lieutenants Abdourahamane Morou Idrissa et Boubacar Bagouma. Tous sont accusés de coup d’Etat présumé dans la nuit du 30 au 31 mars 2021, deux jours avant l’investiture du nouveau président Mohamed Bazoum, fraîchement élu. Au moment des faits qui leur sont reprochés, les trois premiers officiers d’entre eux avaient tous de très hautes responsabilités dans la hiérarchie militaire. Le premier était chef du bureau des opérations à l’état-major des armées, alors que le deuxième était le commandant de la zone de défense n°1 de Tillabéri et le troisième exerçait comme commandant du 112e bataillon interarmes par intérim de Dosso.
Au lendemain de cette tentative de coup de force, le gouvernement du président sortant, Mahamadou Issoufou, avait annoncé l’arrestation de plusieurs suspects. Sani Gourouza, un capitaine de l'armée de l'air, présenté comme étant le « cerveau » de cette...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category