Projet filets sociaux : les contraintes du paiement électronique évaluées

Un atelier regroupant divers acteurs a eu lieu hier à Yaoundé, afin d’y trouver des solutions.

Le système de paiement électronique du projet filets sociaux rencontre des difficultés. Son évaluation a eu lieu hier à Yaoundé, au cours d’un atelier présidé par Jean Tchoffo, président du comité de pilotage dudit projet, par ailleurs secrétaire général du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire. 
Sur la table des échanges donc les contraintes qui entravent la mise en œuvre du système de paiement électronique qui a pour but de faciliter les transactions financières destinées aux bénéficiaires.  Il s’agit notamment du manque d’électricité dont souffrent certaines localités et l’absence de réseau téléphonique. Par ailleurs, certains bénéficiaires ne possèdent pas de carte nationale d’identité, élément pourtant essentiel pour l’attribution des numéros de téléphone et à l’ouverture des comptes bancaires. Aussi, l’analphabétisme de certaines populations dans l’arrière-pays n’est pas d’un grand apport dans la réussite de ces opérations financières. Tout comme le défaut d’une règlementation encadrant cet exercice constitue également une entorse aux paiements électroniques des ménages. Les experts recrutés dans divers secteurs ont pour objectif de trouver des solutions à ces...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category