Lutte contre le trafic de stupéfiants : 1000 tests salivaires offerts par la France

La cérémonie y relative présidée hier à Yaoundé par le commissaire divisionnaire Dominique Baya, représentant personnel du Délégué général à la Sûreté nationale.

La France a donné un coup de main au Cameroun hier dans le cadre de la lutte que le pays mène contre le trafic de stupéfiants. Le colonel Christian Broudin, attaché de sécurité intérieure à l’ambassade de France a remis un lot de matériel au secrétaire général de la Délégation générale à Sûreté nationale (DGSN), le commissaire divisionnaire, Dominique Baya, représentant personnel du DGSN, Martin Mbarga Nguele
Le don de la France est constitué de 1000 tests salivaires. D’après Laurent Senso, coopérant policier auprès de la DGSN, « ces tests sont extrêmement fiables pour détecter le cannabis et autres stupéfiants, avec l’avantage d’avoir une longue durée de lecture visuelle, quel que soit le temps écoulé entre leur réalisation et la transmission à la justice. » Et de l’avis du colonel Broudin, ces appuis ne sont pas les derniers. « Nous allons offrir 75 gilets pare-balles classe quatre, 75 casques pare-balles, quatre drones fantômes et des projecteurs. Ce matériel sera commandé dès le mois de septembre et il devrait être livré au Cameroun en janvier prochain », a expliqué l’attaché à la sécurité intérieure de l’ambassade de France.
Le commissaire divisionnaire Dominique Baya a remercié...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category