IRIC : l’âge d’or

L’Institut des Relations internationales du Cameroun organise dès mardi prochain, un ensemble de manifestations pour commémorer son cinquantenaire.


Son campus en lui-même est déjà tout un mythe. Niché sur une colline au quartier Obili, il n’a depuis lors cessé d’être un objet de curiosité. L’Institut des Relations internationales du Cameroun (IRIC), l’un des cinq établissements de l’université de Yaoundé II a sans doute su profiter de cette situation pour asseoir son autorité dans le principal domaine qui est le sien : la formation en diplomatie. Mais pas seulement. Créée en 1971, l’IRIC a étendu son champ de formation vers d’autres domaines, même s’ils ont toujours un lien avec la diplomatie. Il en est ainsi des filières Banque-monnaie-finance internationales, contentieux international, communication et action publique internationales, intégration régionale et management des Institutions communautaires et marketing international. Au fil des années, cette école a su étendre son influence au-delà du Cameroun et même de la sous-région Afrique centrale. C’est donc pour évaluer le parcours effectué depuis lors que l’IRIC marque un temps d’arrêt du 28 juin au 1er juillet 2022 pour célébrer ses noces d’or. Des activités qui seront placées sous le très haut patronage du président de la République, Paul Biya. De nombreuses personnalités camerounaises et étrangères, dont d’anciens pensionnaires de l’Institut des Rrelations internationales du Cameroun, feront le déplacement de la capitale du Cameroun pour la circonstance.
C’est du reste un programme très alléchant qui attend les invités à cette célébration. Entre activités intellectuelles et culturelles, ils auront le choix. L’une des attractions sera sans doute le colloque international qui va se tenir au campus dès le 29 juin 2022, sur le thème « L’IRIC, cinquante ans au service de la diplomatie et du développement de l’Afrique ». Ce ser...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category