« Des directives seront données aux gouverneurs sur les mesures de lutte contre l’inflation »

Atanga Nji Paul, ministre de l’Administration territoriale

Monsieur le ministre, les travaux de la Conférence semestrielle des gouverneurs s’ouvrent aujourd’hui sur le thème : « Autorités administratives et défis sécuritaires en période de contraintes socio-économiques ». Pourquoi ce choix ?
Il faut préciser d’emblée que la conférence des gouverneurs de région se tient deux fois chaque année sur un agenda préalablement arrêté par le président de la République. Cela se fait toujours en fonction du contexte que nous traversons, même si la situation sécuritaire occupe une place importante, au même titre que l’état d’esprit des populations et l’exécution des projets de développement sur le terrain. D’autres thématiques peuvent être abordées. Le climat social est régulièrement abordé, parce  que le chef de l’Etat tient à savoir quel est l’état d’esprit des populations, le niveau d’exécution des projets gouvernementaux en faveur des populations. La situation socio-économique actuelle, marquée par une inflation qui s’accentue préoccupe tout le monde. Le Cameroun ne vit pas en vase clos, d’où l’intérêt du thème que nous avons choisi. Il faut rappeler que le rapport de ces travaux est adressé en priorité au président de la République. En fonction des préoccupations soulevées, le chef de l’Etat donne des directives aux gouverneurs, parce qu’il convient de dire que les problèmes rencontrés ne sont pas les mêmes d’une région à une autre. C’est pourquoi chaque gouverneur présente les problèmes spécifiques à sa région.  
On n’est pas sorti de la pandémie à coronavirus que l’on tombe dans les conséquences du conflit en Europe de l’Est avec des répercussions sur les populations de par le monde. Cette situation est au cœur de vos travaux ?
Le thème l’indique à souhait. Rappelez-vous que lors de la visite du président français Emmanuel Macron il y a quelques semaines, et répondant à une préoccupation d’une de vos consœurs françaises, le président de la République, Paul Biya, a évoqué l’impact de ce conflit sur le quotidien des Camerounais. Nous avons vécu une pénurie de carburant qui a été très vite résorbée suite aux directives du président de la République. Cette pénurie de carburant continue de se poser avec acuité dans certains pays sur le continent. Nous avons très vite pris la mesure de cette situation. Jusqu’où pouvons-nous accompagner les populations camerounaises ? Cela sera évoqué au cours de nos travaux. Pour cela, le ministre du Commerce a été instruit par le chef de l’Etat pour présenter une communication au cours de cette conférence. Celle-ci portera sur les mesures prises ou envisagées pour lutter contre l’inflation. A travers cet exposé, les gouverneurs de région seront édifiés sur ce problème et ils auront par la même  occasion des directives sur ce qu’ils devront faire une fois repartis vers leurs unités de commandement. A sa suite, il y a un autre phénomène a...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category