Budget de l’Etat : l’approche genre

Le ministre des Finances vient de publier une circulaire à l’endroit des ordonnateurs et autres responsables de projets pour une meilleure répartition des ressources de l’Etat.

Le ministre des Finances (Minfi) a signé le 2 août dernier la circulaire relative à l’intégration et à l’évaluation de la budgétisation sensible au genre. Louis Paul Motaze s’adresse principalement aux ordonnateurs principaux, secondaires et délégués, mais aussi aux responsables de projets, programmes et assimilés. Il souligne notamment que le gouvernement entend désormais faire de la prise en compte systématique du genre dans le budget de l’Etat, un crédo adossé aux objectifs de développement durable agenda 2030, et en cohérence avec la Stratégie nationale de développement 2020-2030. Il est donc question de fixer les modalités de prise en compte de l’égalité des genres dans le budget de l’Etat. « La budgétisation sensible au genre n’est pas un budget séparé pour les femmes, ni la ségrégation budgétaire, avec des crédits affectés séparément aux hommes et aux femmes dans le budget général. Elle ne consiste pas forcément à augmenter les dépenses des programmes ciblés pour les femmes ; elle vise plutôt une allocation optimale et adéquate de ressources pour contribuer à l’égalité entre femmes et hommes et l’autonomisation des femmes », décrit Louis Paul Motaze. 
Cette prise en compte se situe donc à plusieurs niveaux. Elle commence dès la phase préparatoire du budget. A ce moment, les administrations font un état des lieux des réalisations antérieures et des projections en termes d’effets des programmes budgétaires sur la réduction des inégalités. Ce, en vue d’enclencher l’intégration du genre au niveau du processus d’&...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category