Plan harmonisé de restauration des terres dégradées : les acteurs accordent leurs violons

La cérémonie de présentation d’un document dédié a eu lieu hier à Yaoundé par le ministre Hélé Pierre.

Le ministre de l’Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable (Minepded), Hélé Pierre a présidé hier à Yaoundé, la cérémonie de présentation du plan harmonisé 2020-2030 pour la restauration des terres et paysages forestiers dégradés. C’était en présence des responsables du ministère des Forêts et de la Faune, et des partenaires techniques et financiers. Ce plan harmonisé sert de référence dans le cadre de la décennie 2020-2030 pour les interventions concernant les orientations des différentes stratégies, plans, programmes et projets existants tel que le Cadre stratégique pour la restauration des paysages forestiers. L’objectif recherché est de susciter la prise de conscience des parties prenantes et du public sur l’importance de la restauration des écosystèmes. « Ce plan harmonisé est un pas de plus vers l’amélioration en qualité et en quantité des initiatives de restauration dans le pays, afin de répondre à l’engagement du Cameroun de restaurer 12 millions de terres et paysages dégradés d’ici 2030 en lien avec la Stratégie nationale de développement, et de promouvoir des changements nécessaires pour inverser la perte de la biodiversité et réaliser la Vision 2050, vivre en harmonie avec la nature », a déclaré le Minepded.
Selon le point focal de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification, David Payang, une étude a permis de déterminer que la situation de la dégradation des sols est préoccupante dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord et de l’Adamaoua. Le gouvernement a accru des actions en matière de suivi de la d&eacu...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category